Ramadan 2014 : la date de départ risque (encore) de faire débat

Ramadan 2014 : la date de départ risque (encore) de faire  débat

SOCIÉTÉ - Comme en 2013, le ramadan pourrait faire l'objet d'une polémique autour de son calendrier. Entre interrogations sur les méthodes et désaccords entre les autorités religieuses, une nouvelle cacophonie semble difficilement évitable.

À n'en pas douter, le débat de 2013 autour du ramadan a laissé des traces. Très critiqué l'an dernier après sa décision d'annoncer à l'avance la date de début du ramadan grâce à une méthode scientifique, le Conseil français du culte musulman (CFCM) avait créé un véritable cafouillage en revenant sur sa décision. 

Une division avait alors frappé la communauté concernant le début officiel du mois de jeûne. Partisans de la méthode scientifique avaient ainsi choisi de démarrer le 9 juillet, quand les défenseurs de la tradition, qui consiste à observer la lune à l'œil nu lors de la "Nuit du Doute", avaient eux débuté le ramadan le lendemain.

La polémique toujours d'actualité pour le ramadan 2014

Pour éviter un nouveau cafouillage en 2014, Dalil Boubakeur, président du CFCM, formulait le 30 mai dans un communiqué son choix de revenir à la méthode traditionnelle. Les principales associations musulmanes se réuniront donc le 27 juin à la Grande Mosquée de Paris pour annoncer officiellement la date de début du ramadan en fonction de la lune. Celui-ci interviendra donc le 28 ou le 29 juin. Une décision prise dans un désir de "préserver l'unité des musulmans de France", mais qui n'a pas été suivie par l'UOIF.

L'Union des organisations islamiques de France, proche des frères musulmans et à l'origine du choix du calcul scientifique de l'an dernier, reste en effet sur sa position. Prônant "l'unité et la fraternité", elle annonce d'ores et déjà un début du ramadan le 28 juin. La date, choisie également par les mosquées du Sud-Ouest de la France, a néanmoins des chances d'être différente de celle que choisira le CFCM. Comme le souligne saphirnews , le croissant lunaire, qui sera visible ce soir-là en Amérique du Sud, pourrait ne pas l'être pour le reste du monde, d'où le risque d'un nouveau désaccord autour du premier jour du ramadan.

Un désaccord plus profond que l'on ne le croit

Au centre du des discussion depuis l'an dernier en France, ce débat très technique, justifiable des deux côtés par divers extraits et interprétations du Coran, invite certains fidèles à se poser des questions plus globales sur leur religion, ainsi que sur les autorités religieuses françaises.

Musulman pratiquant joint par Metronews, Ahmed, 27 ans, explique ainsi cette polémique par le manque de légitimité du CFCM. Une institution "qui ne fait pas vraiment figure d'autorité au sein de la communauté. Du coup, les fidèles font plutôt confiance à telle ou telle association ou mosquée dont ils se sentent plus proches, ce qui crée forcément des désaccords après", explique-t-ilConcernant le débat sur le calendrier du ramadan, ce fervent croyant souligne par ailleurs qu'il "existait déjà depuis plusieurs années au niveau local, mais qu'internet et les réseaux sociaux lui ont fait prendre une ampleur nationale".

Autre fidèle, Güvenç, d'origine Turque, voit quant à lui dans cette polémique un vrai débat entre deux visions de la religion : "Depuis de nombreuses années, la Turquie a opté pour la méthode scientifique pour faciliter la vie des gens et ne pas bloquer l'activité économique, notamment pour les entreprises étrangères. Comme pour d'autres sujets de société, c'est une forme d'adaptation du ramadan au monde d'aujourd'hui. Mais sur ce point, il y a un profond désaccord au sein du monde musulman", conclut-il. Reste donc à espérer que les méthodes traditionnelles et scientifiques tomberont d'accord sur la date : le 28 ou le 29 juin.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

En plein conflit sur les licences de pêche post-Brexit, deux navires britanniques verbalisés en baie de Seine

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Dans le Gard, le geste héroïque d'un élève de 9 ans pour sauver son camarade de l'étouffement

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.