Ramadan au travail : quels sont les droits des employés musulmans qui pratiquent le jeûne ?

Ramadan au travail : quels sont les droits des employés musulmans qui pratiquent le jeûne ?

RÈGLES - Le ramadan 2019 commencera ce lundi 6 mai en France. Il n'est pas toujours simple, pour ceux qui le suivent, de concilier jeûne et vie de bureau. Inès Dauvergne, responsable expertise diversité au sein du réseau "IMS-Entreprendre pour la cité", fait le point.

LCI : Prévoit-on dans la loi un aménagement du temps de travail pour les personnes qui font le ramadan ?

Inès Dauvergne : Non, le seul droit qui s'applique est le droit à ne pas être discriminé. Concrètement, votre patron ne peut pas vous licencier ou vous mettre en congés forcés parce que vous faites le ramadan. Mais à part ça, dans le droit du travail, aucune disposition particulière n'existe pour aménager le temps de travail des personnes qui observent le jeûne. L'employé ne peut pas exiger, par exemple, d'arriver ou de partir une heure plus tôt que d'habitude.

LCI : Pour l'employé, il n'y a donc aucune marge de manœuvre ?

Inès Dauvergne : En pratique, cette situation se gère au cas par cas. En été, les jours sont plus longs et le jeûne est plus éprouvant, alors la question d'un aménagement du temps de travail se pose davantage. Le plus souvent, en fait, les employeurs s'en accommodent. Mais il y a des domaines où toute négociation est inutile. C'est le cas du travail posté, comme les centres d'appels par exemple, où les horaires sont collectifs. Dans ce secteur-là, il n'y a d'aménagement pour personne.

LCI : Que faire en cas de refus de la part de l'employeur ?

Inès Dauvergne : Malheureusement, si l'employé se voit refuser un aménagement de temps de travail pour suivre le ramadan, il ne peut bénéficier d'aucun recours, à moins de pouvoir démontrer une inégalité de traitement. Par exemple, s'il devrait être le seul, parmi ses collègues qui jeûnent, à ne pouvoir bénéficier d'un arrangement. Mais en règle générale, je conseille de privilégier le terrain de la négociation.

Lire aussi

Cette interview a été republiée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.