Niveau en maths "catastrophique" des élèves français : et vous, sauriez-vous résoudre un problème de CM1 ?

DirectLCI
FAITES LE TEST - Le député LREM Cédric Villani présente ce lundi une série de mesures pour améliorer l'apprentissage des maths et le niveau des élèves français, jugé "catastrophique". A cette occasion, LCI vous propose de plancher sur quelques problèmes soumis à des élèves de CM1 dans le cadre de l'étude internationale Timms.

On savait que les Français étaient mauvais en maths, mais à ce point-là… La lanterne rouge ! Fin 2016, l'étude internationale Timms (Trends in International Mathematics and Science Study), après avoir fait plancher 5.000 écoliers de CM1, avait délivré des résultats consternants pour les petits Français : les pires de l'Union européenne en mathématiques, loin derrière l’Asie (Singapour, Hong Kong, Corée du Sud, Taïwan et Japon sont en tête). Un triste constat auquel le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer veut tenter de remédier. Pour ce faire, il pourra s'appuyer sur les 21 propositions formulées ce lundi dans le rapport qu'il avait commandé au mathématicien Cédric Villani et à l'inspecteur général de l'Education national Charles Torossian. Parmi leurs préconisations pour relever le niveau en maths jugé "catastrophique" de nos écoliers : renforcer le poids de cette discipline dans la formation des instits, encourager la manipulation d'objets à l'école en s'appuyant sur la méthode dite de Singapour, proposer aux lycéens un module de "réconciliation"...

En vidéo

Maths : la méthode de Singapour

En attendant de voir quelles suites seront données à ce rapport, il n'est pas inutile de se poser la question : et vous, quel est votre niveau en maths ? LCI a pioché dans les exercices proposés dans le cadre de l'étude Timms, et vous en soumet. L'idée est d'évaluer les quatre domaines balayés par le programme : nombre et calcul, géométrie, grandeurs et mesure, organisation et gestion de données.  Ne paniquez pas, ça va aller.

Vous avez bien lu ? Et maintenant, les questions. Astuce : n’hésitez pas à manier les multiplications et divisions. Normalement, pas encore besoin de sortir la règle de 3.

Et ce n'est pas fini.

C'est bon ? Ramassage des copies. On vous fait grâce du détail des calculs, mais comme c'est toujours frustrant de ne pas avoir la réponse officielle, les voici : A : 10 cartes de BD ; B : 12 cartes de sport ;  C : 12 cartes de BD et 9 cartes de sport, il faut échanger contre des cartes de BD ; D (ça se corse) : 10 ; E (encore plus compliqué) : 6.


On souffle un peu, et on repart pour un autre casse-tête, pardon, problème de mathématiques.

Et la réponse est : 3/5. Vous avez réussi ? Vous êtes pleinement confiant en vos capacités ? Alors, passons au niveau supérieur, un petit exercice de terminale. On rigole moins…

Ou encore...

Car le TIMSS a aussi une version "advanced" pour les élèves en terminale scientifique. Et là, miracle, en maths, les lycéens français se situaient dans la moyenne. Et si l'on ne prend que les résultats des terminales S à dominante maths (les autres sont en spécialité physique ou biologie) ou qui se destinent à une prépa, ils étaient même dans le groupe de tête, avec la Russie et le Liban. Happy end ? Avec un bémol, alors : seuls neuf pays ayant participé à cette enquête, les comparaisons entre nations étaient ici à manier avec précaution. Dommage, on y était presque...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter