Record de chaleur en juillet et août, l’ONU tire la sonnette d’alarme

DirectLCI
RÉCHAUFFEMENT - Les mois d'août et de juillet 2016 ont été les deux mois les plus chauds jamais enregistrés dans le monde selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Face à ce phénomène, l’agence de l'ONU appelle les pays à mettre en place les accords signés lors de la COP 21.


Chaud devant ! Les températures grimpent, grimpent et grimpent encore... Le constat est alarmiste : les températures très élevées vont devenir "la nouvelle norme" selon l’OMM. L’agence a aussi prédit que 2016 serait l'année la plus chaude jamais enregistrée depuis le début des relevés de températures, il y a 137 ans.


En août 2016, le thermomètre a affiché 0,16 degré de plus que le précédent record d'août, survenu en 2015. "Il semble que 2016 sera l'année la plus chaude, dépassant les températures déjà incroyables constatées en 2015", précise le directeur de l'OMM, Petteri Taalas dans un communiqué.


Quid de la COP 21 ?


Cette vague de chaleur tardive arrive dans un contexte climatique préoccupant. L'OMM a lancé un appel aux leaders mondiaux pour la signature et la mise en œuvre de l'accord de Paris sur le climat conclu l'année dernière. 


"Notre planète envoie des messages de détresse et nous devons agir", alerte une officielle de l’ONU. Mais pour que l’accord de Paris entre en vigueur, au moins 55 pays totalisant 55% des émissions mondiales de gaz à effets de serre doivent l’avoir ratifié. Neuf mois après la tenue de la COP 21, le compte n’y est pas encore. 


En vidéo

CHALEUR ET SECHERESSE : EST-CE DE SAISON ?

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter