Réforme du bac : "Humanités numériques et scientifiques ", quelle est cette nouvelle matière ?

Société
DirectLCI
REFORME - La réforme du baccalauréat annoncée ce mercredi par Jean-Michel Blanquer prévoit notamment l'ajout d'une nouvelle discipline : "humanités numériques et scientifiques", à raison de deux heures par semaine. Une initiative qui laisse les syndicats perplexes.

Les séries du bac général (L, ES et S) vont être supprimées. C'est ce qu'a annoncé ce mercredi le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer lors d'une conférence de presse pour présenter la réforme du baccalauréat prévue pour 2021. Les élèves suivront un tronc commun pour un volume horaire total de seize heures par semaine en Première, et de quinze heures et demie en Terminale. 


Au menu de ce tronc commun : français, philo, histoire-géographie, deux langues vivantes, sport. Et une nouvelle discipline souhaitée par Jean-Michel Blanquer : "humanités numériques et scientifiques"


Une matière qui "donnera à tous les lycéens les connaissances indispensables pour vivre et agir dans le XXIe siècle en approfondissant les compétences numériques de l’élève ainsi que sa compréhension des grandes transformations scientifiques et technologiques de notre temps (bioéthique, transition écologique, etc.)", assure le ministère de l'Education nationale dans un communiqué. 

On a toujours été très dubitatifs sur ces disciplines à géométrie variable dont les contours sont flous et qui, souvent, ne donnent pas des enseignements de bonne qualitéJean-Rémi Girard, vice-président du Snalc

Interrogé par LCI, le vice-président du syndicat national des lycées et collèges (Snalc) Jean-Rémi Girard se dit "extrêmement réservé quant à cette idée". "Qui va l'enseigner ?", s'interroge-t-il. "On a toujours été très dubitatifs sur ces disciplines à géométrie variable dont les contours sont flous et qui, souvent, ne donnent pas des enseignements de bonne qualité". Et d'ajouter : "C'est horriblement compliqué à organiser".


Outre les disciplines obligatoires, les lycéens choisiront également trois matières principales en première (dites "spécialités"), ramenées à deux en terminale à choisir entre : arts, écologie-agronomie-territoires, histoire-géographie- géopolitique-sciences politiques, humanités-littérature-philosophie, langues-littératures étrangères, mathématiques, numérique-sciences informatiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, sciences de l'ingénieur, sciences économiques et sociales. 


Pour le bac technologique, les séries sont en revanche maintenues. Une heure et demie par semaine sera en outre consacrée à l'orientation.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter