Rémi Gaillard à son tour épinglé pour la similitude de ses sketchs avec ceux d’une émission britannique

Rémi Gaillard à son tour épinglé pour la similitude de ses sketchs avec ceux d’une émission britannique

DirectLCI
INTERNET - La chaîne YouTube CopyComic, qui accuse plusieurs célèbres comiques français de plagiats, a publié ce lundi 4 décembre une vidéo mettant en parallèle certaines séquences humoristiques de Rémi Gaillard avec celles d'une émission britannique de caméras cachées.

La contrefaçon de sketchs, une pratique plus répandue qu’il n’y paraît ? Une chaîne, lancée il y a quelques semaines sur YouTube par un certain "Ben", pointe des cas de plagiats de sketchs entiers d’artistes américains par des humoristes français. Rémy Gaillard, le célèbre trublion du Web, est la dernière cible de ce vengeur masqué, qui fait aujourd’hui fait trembler le milieu de l’humour.


Dans une nouvelle vidéo mise en ligne lundi 4 décembre, la chaîne ComicCopy met ainsi en parallèle certaines séquences de l’humoriste avec les caméras cachées d'une émission diffusée en Grande-Bretagne sur Channel 4, entre 2000 et 2003, Trigger Happy TV, animée par un certain Dom Joly.

Le célèbre youtubeur français explique "être fan du travail" de Dom Joly, mais se défend de tout plagiat."J'ai effectivement fait un clin d'œil à Dom Joly, dont j'adore le travail et son programme 'Trigger Happy TV', avec la vidéo Animal Planet publiée en janvier 2016 ou celle du mafieux dans le parking. Mais ça s'arrête là", assure l’humoriste, interrogé par Le HuffPost. A la fin du montage, Ben écrit : "Combien faudra-t-il de vidéos pour que les humoristes français sortent de leur silence ?" Pour Rémi Gaillard, ce que fait CopyComic est très bien. "J’encourage celui qui dénonce à continuer de le faire."

En vidéo

Rémi Gaillard, sa vie de chien de SPA

Rémy Gaillard assume donc ces "emprunts" et annonce même une future collaboration avec le créateur de l'émission anglaise, Dom Joly : "On va se voir en décembre ou janvier, il est d'accord pour venir à Montpellier pour qu'on travaille ensemble. Il a déjà répondu à la presse en 2010 sur le sketch des escargots notamment, il avait trouvé que je l'avais très bien fait", a-t-il confié à nos confrères de 20 Minutes.

On va se voir en décembre ou janvier, il est d'accord pour venir à Montpellier pour qu'on travaille ensembleRémy Gaillard à nos confrères de 20Minutes.

Ce n'est pas la première fois que le travail des deux artistes est mis en parallèle. En 2010, Dom Joly avait publié une tribune sur le site de The Independent, dans laquelle il s'était dit "victime d'un cambriolage artistique lâche". Il avait accusé une télévision belge de lui avoir "pompé" des sketchs, mais aussi Rémi Gaillard d'avoir repris l'idée de l'"opération escargot". "La plupart des sketchs de Rémi Gaillard sont originaux et drôles, donc j'ai un peu moins de problèmes avec lui. Mais il semble que nos cousins du Continent manquent un peu d'inspiration", avait-il lancé, dans cette tribune.

L'humoriste n'est pas le premier à se faire épingler par la chaîne YouTube ComicCopy. Avant lui, Tomer Sisley, Gad Elmaleh, Jamel Debbouze ou encore Michel Leeb ont été la cible de ce vengeur masqué 2.0, en raison de la similitude de leurs sketchs avec ceux d’artistes américains. 

Plus d'articles

Sur le même sujet