Rennes : une carte postale arrive à destination... avec quarante ans de retard

SOCIÉTÉ

MIEUX VAUT TARD - Une Rennaise vient de recevoir une carte postale, adressée à ses grands-parents, qui avait été postée... en août 1975. La missive s'était perdue dans les méandres de l'administration postale.

Amélie ne s'attendait pas à tomber sur ce drôle de courrier en ouvrant sa boîte aux lettres vendredi. Cette carte postale, destinée à ses grands-parents, a été écrite... en août 1975. "Vacances très ensoleillées, affectueux baisers", écrit Louisette de Cambo-les-Bains, en Pyrénées-Atlantiques, une cousine qu'Amélie Bruezière ne connaissait pas. Le timbre a bien été tamponné par La Poste, mais la missive s'est ensuite perdue, raconte Ouest France .

Si c'est Amélie, une mère au foyer rennaise, qui a reçu la carte postale, c'est parce que ses grands-parents ont déménagé dans le Morbihan. "Je connais bien mon facteur. Lorsque je l’ai croisé, il m’a dit qu’il avait quelque chose d’extraordinaire pour ma grand-mère. J’étais surprise et heureuse, même si je ne connais pas cette Louisette", raconte-t-elle au quotidien régional. Pour découvrir qui se cache derrière la seconde signature de la carte, Amélie a mobilisé sa famille.

Jeu de piste pour retrouver Amélie

Si la carte a été livrée avec un mot d'excuse de La Poste, l'entreprise publique ne s'explique par un tel retard - de 41 ans tout de même ! C'est le facteur du centre postal du Colombier qui est tombé sur ce courrier en milieu de semaine, et qui a tiqué sur la qualité de l'image, jaunie par les années.

Et en l'observant de plus près, il est tombé sur le cachet de La Poste. Il s'est alors lancé dans un véritable jeu de piste, pour retrouver les descendants des destinataires. Et c'est une enquête de voisinage rondement menée qui l'a mené à Amélie. Il s'explique : "On ne fait pas que distribuer du courrier. On offre aussi un service. Tout ce que je voulais, c’était que la carte arrive à destination".  Même avec plus de quarante ans de retard. 

Lire et commenter