VIDÉO Sept à Huit - Survivre, reconstruire ou partir : avec les sinistrés de l’ouragan Irma

VIDÉO Sept à Huit - Survivre, reconstruire ou partir : avec les sinistrés de l’ouragan Irma

DÉSASTRE - Sept à Huit a suivi quelques-uns des milliers sinistrés du cyclone Irma à Saint-Martin. Dix jours après la furie de l’ouragan, ils s’attellent à reconstruire leur île. Une tâche ardue tant les dégâts matériels et psychologiques sont importants.

Des champs de ruines et des vies brisées. Dix jours après le passage du violent ouragan Irma, l’île de Saint-Martin tente de panser ses plaies. Au milieu des bâtiments en lambeaux et des terres meurtries, certains ont perdu leur gagne-pain. Comme Armande dont le food-truck, renversé sur le bitume, est dorénavant inutilisable. Elle venait tout juste de finir de payer son matériel, confie-t-elle au micro de TF1, la gorge nouée. 

De part et d’autre de l’île, de nombreux habitants peinent à trouver de l’eau potable, attendant avec anxiété les distributions. Certains sont toujours privés d’électricité. Mais d’autres ont perdu bien plus que le courant. Bambi, chauffeur de taxi, est l’une des onze victimes du cyclone à Saint-Martin. Dévastée, sa mère raconte ses derniers instants : "Il m’a dit ‘Maman je n’en ai plus pour longtemps mais prends soin de toi’".

Toute l'info sur

Ouragan Irma : les Antilles pansent leurs plaies

Lire aussi

Malgré le désastre, la population de Saint-Martin ne se laisse pas abattre. Si des pillages ont été constatés dans plusieurs qualités, c’est avant tout la solidarité qui prime entre les habitants, désireux de reconstruire ensemble leur petit coin de paradis. Selon les dernières estimations, l’île pourrait mettre dix ans à effacer les cicatrices du cataclysme climatique qui l’a défigurée. 

Retrouvez ce reportage poignant dans la vidéo en tête de cet article. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Réouverture progressive : quelle pourrait être la situation épidémique mi-mai ?

Lire et commenter