VIDÉO - Restos du Cœur : deux jours pour participer à la collecte de produits

Société
DirectLCI
SOLIDARITÉ – Vendredi 10 et samedi 11 mars, les Restos du Cœur organisent une grande collecte de produits dans plus de 6.000 points de vente. Le but : constituer les stocks pour la campagne d’été qui débutera le 1er avril.

Depuis ce vendredi matin, plus de 70.000 bénévoles ont investi les entrées des grandes surfaces. Vêtus d’un T-shirt au logo des Restos du Cœur, ils invitent les clients à glisser dans leurs paniers des produits spécifiques qu’ils donneront à l’association. "Ce que l’on demande aux gens, c’est avant tout des produits alimentaires, des produits d’hygiène. Il s'agit de produits indispensables mais qui en termes de coût représentent un gros budget", précise Jacky Lepron, bénévole aux Restos du Cœur de la Loire-Atlantique à l’équipe du JT de TF1. 


Pâte, sucre, huile, conserves, couches pour bébé… les sacs de dons affluent petit à petit auprès des bénévoles. La preuve d’une solidarité qui ne faiblit pas, en dépit du chômage, de la précarité, des difficultés économiques. " Aider son prochain en achetant des produits de base, c’est logique de le faire", observe une cliente.


A la différence de la campagne d’hiver reposant uniquement sur l’achat de stocks avec leurs propres ressources, les Restos du Coeur misent pour la campagne d’été - d’avril à octobre - sur les dons en nature des particuliers. Une aide indispensable qui a permis de servir 7 millions de repas supplémentaires pendant la campagne d’été 2016. La preuve que les difficultés des plus démunis ne s’arrêtent pas à l’arrivée des beaux jours. 

Avec 930.000 bénéficiaires, les besoins de l'association fondée en 1985 sont énormes.  "On a de plus en plus de femmes seules avec enfants, d'étudiants qui n’arrivent pas à se nourrir correctement en allant au restaurant universitaire. Et puis on a les personnes âgées avec des retraites insuffisantes pour boucler leurs fins de mois" note Pierre Poupard, président des Restos du Cœur de Loire-Atlantique. 


Face à la hausse des besoins, la Collecte Nationale doit encore progresser en 2017. Le défi de cette année est de dépasser les 7 500 tonnes, soit 7,5 millions de repas espère l'association. L'appel est lancé. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter