Annulations et retards de trains : une association demande que la SNCF ne rembourse pas que le billet

Annulations et retards de trains : une association demande que la SNCF ne rembourse pas que le billet

INDEMNISATIONS - L'association CLCV a publié ce mardi matin un communiqué pour réclamer une meilleure politique de remboursement des billets de train à la SNCF. Elle demande en particulier une prise en compte des "préjudices indirects", comme le fait de rater son avion.

C’est un épisode dont des milliers de voyageurs gardent un souvenir amer : en juillet dernier, une panne de signalisation avait semé une pagaille monstre gare Montparnasse à Paris, provoquant des annulations et retards de trains en série. L’association CLCV (Consommation, logement, cadre de vie) avait alors demandé que les vacanciers ayant ainsi raté une correspondance en avion ou perdu des jours de location saisonnière soient indemnisés au-delà du simple prix du billet de train. En vain. 

Lire aussi

"Les gens ont été remboursés de leurs billets. Mais derrière ça, ils avaient des réservations d'hôtels, d'avions ou d'autres prestations touristiques et ça, ils l'ont perdu", déplorait ce mardi matin sur Europe 1 François Carlier, délégué général de l'association. C’est pour ne plus voir se reproduire de tels cas que la CLCV réclame ce mardi dans un communiqué une meilleure indemnisation des passagers en cas de retard ou d'annulation de train, avec une prise en compte des "préjudices indirects".

"Le remboursement du billet est loin d'être le seul préjudice"

"Le remboursement du billet est loin d'être le seul préjudice subi par un voyageur, souligne l'association dans ce communiqué : correspondance manquée, annulation des vacances... Aujourd'hui, l'indemnisation de ces préjudices annexes est appréciée au cas par cas par le transporteur. La justice indemnise trop rarement les voyageurs au motif que ces préjudices n'étaient pas prévisibles à l'achat du billet".

La CLCV demande donc à la SNCF de prendre en compte ces éléments dès la réservation du billet de train et d'introduire "une rubrique permettant aux voyageurs de signaler l'ensemble des correspondances et réservations (location, hôtel, ...) qui constituent la continuité de son voyage". Cette mesure, elle, "permettrait aux voyageurs d'expliquer que le billet réservé s'inscrit dans un parcours global et au transporteur de mesurer les conséquences d'un retard pour l'usager".

En vidéo

SNCF : Pourquoi ces pannes à répétition ?

Actuellement, la SNCF rembourse 25% du prix du billet entre 30 minutes et deux heures de retard (en bons d'achats si le retard est inférieur à une heure), 50% pour un retard de deux à trois heures, et 75% au-delà de trois heures, pour les TGV (sauf Ouigo) et les Intercités.

La CLCV déplore toutefois des conditions "loin d'être satisfaisantes puisque les voyageurs doivent effectuer une demande" eux-mêmes. Par ailleurs, "le voyageur ne peut pas prétendre au remboursement intégral de son billet alors qu'on mesure le préjudice pour lui d'un tel manquement". "Nous demandons en cas de retard un remboursement automatique en bons d'achat et un remboursement intégral du billet à partir de quatre heures de retard", dit l'association.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.