Retour à la case prison pour Jérôme Kerviel

Retour à la case prison pour Jérôme Kerviel

DirectLCI
JUSTICE – Jérôme Kerviel devrait être incarcéré dans les prochains mois, la Cour de cassation ayant confirmé mercredi sa condamnation à trois ans de prison ferme dans l'affaire de la Société générale. Dans le même temps, la plus haute juridiction a toutefois cassé les dommages et intérêts record qui lui avaient été infligés.

Il a appris la nouvelle "quelque part entre Modène et Parme", la dernière étape de sa longue marche entamée il y a bientôt un mois entre Rome et Paris . Jérôme Kerviel pourrait devoir abandonner son pèlerinage plus tôt que prévu après la confirmation, mercredi, de sa condamnation pénale par la Cour de cassation .

L'ex-trader ayant désormais épuisé toutes ses voies de recours, sa peine de trois ans de prison ferme devient en effet exécutoire et devrait intervenir dans les prochains mois. Trois ans qui seront toutefois ramenés à un peu plus de 2 ans et 10 mois, Jérôme Kerviel ayant passé 41 jours en détention provisoire en 2008, après la révélation des pertes colossales que ses prises de position avaient fait subir à la Société Générale.

Ce sera "le procès de la Société Générale"

Comme il l'avait annoncé, celui qui continue de clamer son innocence et refuse d'être considéré comme seul responsable dans cette affaire n'a pas réagi à ce nouveau coup dur. Ses avocats ont néanmoins salué une "victoire" : tout en donnant le feu vert à son incarcération, la Cour de cassation a cassé mercredi sa condamnation à payer des dommages et intérêts record de 4,9 milliards. Ce volet civil de l'affaire a été renvoyé devant la cour d'appel de Versailles.

Ce sera "le procès de la Société Générale", a commenté l'un des avocats de l'ancien banquier, maître Patrice Spinosi. Jérôme Kerviel, qui a lancé sa "marche contre la tyrannie des marchés" après avoir rencontré le pape François au Vatican, semble n'avoir pas encore avoir perdu la foi.

Plus d'articles