Retraites : la revalorisation des petites pensions retardée ?

Retraites : la revalorisation des petites pensions retardée ?

PENSIONS - La revalorisation des petites retraites, qui devait intervenir le 1er octobre, devrait être retardée en raison notamment de difficultés techniques. Plus de 6 millions de retraités sont concernés.

Les petites retraites pourraient devoir attendre pour être revalorisées. Initialement prévue le 1er octobre, cette mesure inscrite dans le budget rectificatif de la Sécurité sociale, qui vise à préserver les pensions inférieures à 1.200 euros du gel décrété jusqu'en octobre 2015, pourrait être reportée. Environ 6,5 millions de retraités sont concernés, soit environ 43% de l'ensemble des bénéficiaires de pensions.

Selon une source proche du dossier, citée par l'AFP, les retards juridiques et des difficultés techniques devraient empêcher de procéder à la revalorisation à la date prévue. Des problèmes déjà évoqués lors de l'annonce, au printemps dernier, du geste gouvernemental en faveur des retraités les plus modestes. Afin de revaloriser une partie seulement des pensions, des modifications doivent intervenir dans le répertoire des échanges inter-régimes de retraites (EIRR), qui regroupe l'ensemble des régimes de retraite de base et complémentaires. Seulement, ces interventions sur l'EIRR prennent du temps, prévenait déjà au printemps la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav). En outre, un décret serait nécessaire à la mise en place de la mesure de valorisation et ce dernier n'a toujours pas été transmis.

Un retard compensé ?

Reste à savoir si le retard pris sera compensé pour les bénéficiaires de pensions inférieures à 1200 euros. C'est en tout cas l'engagement pris par le gouvernement fin juin. Quant au montant de la revalorisation, il ne sera connu qu'après la publication des projections de la commission des comptes de la Sécurité sociale, attendue le 25 septembre, précise encore cette source.

Selon le rapporteur du budget de la Sécurité sociale à l'Assemblée nationale (PS), Gérard Bapt, la revalorisation devait s'élever cette année à 0,6%. Le contexte actuel de faible inflation limite l'impact du gel des pensions décidé par le gouvernement. En moyenne, ce dernier doit représenter un effort de 11 euros par mois pour quelque 8 millions de personnes concernées.

EN SAVOIR + >> En France, la pension moyenne s'élève à 1.288 euros par mois

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Sous-marins australiens : Paris et Washington se renvoient la balle

EN DIRECT - Covid-19 : confinement prolongé jusqu'au 4 octobre en Nouvelle-Calédonie

Pourquoi la disparition d'al-Sahraoui est un "gros coup" porté au groupe État islamique au Grand Sahara

Patrimoine, assurance-chômage... Les annonces d'Emmanuel Macron pour les travailleurs indépendants

La mystérieuse disparition d'une jeune instagrameuse met les Etats-Unis en émoi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.