Rixe à Sisco : le procès reporté au 15 septembre

SOCIÉTÉ
Le procès a été reporté au 15 septembre. Ces cinq hommes avaient été placés en garde à vue mercredi pour "violences avec armes" pour certains et pour "violences en réunion" pour d'autres.

Mercredi, cinq personnes avaient été interpellées et placées en garde à vue. Deux habitants du village de Sisco (Haute-Corse) ont été remis en liberté dans la soirée, après avoir passé plusieurs heures en garde à vue à la gendarmerie de Borgo. Ils devaient être jugés en comparution immédiate pour "violences en réunion". Trois frères "d’origine maghrébine" et habitants de Furiani, selon les mots employés par le parquet, également impliqués dans ces heurts, devaient être aussi jugés ce jour pour "violences avec armes". Ils demeuraient en revanche en garde à vue.

L’affaire dite du "burkini" avait  déjà pris mercredi une toute autre tournure après les déclarations du procureur de la République de Bastia Nicolas Bessone. Ce dernier avait indiqué lors d'une conférence de presse qu'à "l'évidence, à l'origine des incidents se trouvent des membres de la famille maghrébine qui ont voulu, dans une logique de caïdat, s’approprier la plage et la privatiser". Une précision importante, alors que jusque là les motifs de la discorde demeuraient flous.

Deux gardes à vue levées

A la dernière minute, le procès a été reporté. En Corse, cinq personnes devaient être jugée en comparution immédiate ce jeudi, pour leur implication présumée dans une violente rixe sur une crique de Sisco, samedi dernier, qui avait fait cinq blessé légers. Mais le procès a été reporté au 15 septembre prochain, juste après son ouverture devant le tribunal correctionnel de Bastia. Un nouveau rebondissement dans cette bagarre, survenue samedi dans une crique, qui avait opposé des villageois de la région de Sisco et "trois familles d'origine maghrébine" de Furiani.


L'un des cinq prévenus a été placé en détention provisoire, précise France 3 Corse, tandis que les quatre autres seront sous contrôle judiciaire jusqu'au procès. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter