Roch Hachana : tout savoir sur le Nouvel an juif

SOCIÉTÉ

RELIGION – Les juifs de France vont célébrer Roch Hachana, le nouvel an du calendrier hébreu, jeudi 25 et vendredi 26 septembre. Alors que la communauté se prépare pour cette fête, le Crif, qui s'inquiète de l'augmentation des actes antisémites, demande aux autorités de prendre "des mesures préventives" afin d'assurer la sécurité des croyants pour cette célébration.

La communauté juive célèbre jeudi 25 et vendredi 26 septembre Roch Hachana, le nouvel an du calendrier hébreu. Cette fête religieuse, qui s'étend sur deux jours, commémore l'anniversaire de la création du monde. Elle est également considérée comme le jour du jugement de l'Humanité, ouvrant une période de plus d'une semaine de pénitence qui précède Yom Kippour, Le Grand Pardon. Les fidèles sont appelés à la synagogue au son d'une corne de bélier et procèdent à un examen de conscience avant de prendre de bonnes résolutions. A Paris, une cérémonie est prévue ce jeudi soir à la Grande synagogue de la Victoire, dans le 9e arrondissement.

Des mesures de sécurité "préventives"

Traditionnellement, ces deux jours sont chômés et le nouvel an est l'occasion de repas festifs. Différents aliments symboliques sont consommés : pomme, miel, grenade, courge ou encore dates. De nombreuses prières sont récitées, selon un rituel bien précis. L'une d'entre elle doit d'ailleurs être dite à côté d'un réservoir d'eau contenant des poissons, comme une rivière ou un canal, la Torah étant comparée à l'eau sans laquelle les poissons ne peuvent vivre. Les croyants y vident symboliquement leurs poches comme ils se débarrassent de leurs péchés.

Alors que le nombre d'actes antisémites a presque doublé sur les sept premiers mois de l'année, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a demandé aux pouvoirs publics de renforcer les moyens dévolus à la protection des biens et des personnes "et de prendre des mesures préventives" à l'occasion de cette célébration.

L'année dernière, pour la nouvelle année juive, l'écrivain Marek Halter avait reçu une partie du gouvernement, dont l'ancien locataire de Matignon, Jean Marc Ayrault, l'ex-ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, ou encore l'actuelle garde des Sceaux Christiane Taubira.

Sur le même sujet

Lire et commenter