Ronan, 29 ans, tué lors de l’attaque au couteau à Paris : "C'était une personne généreuse"

HOMMAGE – Un homme de 29 ans a été tué et quatre autres personnes blessées par Khamzat Azimov samedi soir à Paris, près de l’Opéra. Les voisins de Ronan qui ont appris sa mort au lendemain de l'attaque louent sa grande générosité.

Samedi soir, dans le quartier de l’Opéra à Paris, Ronan a croisé la route de Khamzat Azimov, armé d’un couteau. Peu avant 20h50, le jeune homme de 29 ans s’est effondré rue Marsollier (2e arrondissement) et ne s'est pas relevé. Lors de son parcours criminel, Khamzat Azimov blessera quatre autres personnes. 


Dans l'immeuble du XIIIe arrondissement où vivait Ronan, les voisins ont affiché un mot sobre dans le hall d’entrée pour exprimer leur très "grande tristesse" face à la mort du voisin du 5e étage. "C’était une personne disponible, généreuse", raconte Pierre, son voisin de palier. Les deux hommes se connaissaient bien. Ils étaient devenus amis. Un "lien fort" les unissait. Tous deux s’étaient occupés du voisin du 3e atteint d’un cancer et qu’ils ont accompagné jusqu’au bout. "Ronan, c’était quelqu’un de très fiable, à qui on pouvait faire une confiance absolue", poursuit Pierre, très ému.

Un jeune homme "souriant"

Dans le restaurant au coin de la rue où le jeune homme avait ses habitudes, Eric le gérant se souvient lui aussi de cet homme discret mais "souriant" et "très avenant". Tous se souviennent de sa grande générosité. 


Ronan avait grandi près du Mans, dans la Sarthe, avant de s’installer à Paris. Il est la 246ème victime tuée dans des attentats sur le sol français depuis 2015.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attaque au couteau à Paris

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter