RSA, ARPE, gaz... ce qui change au 1er septembre 2016

SOCIÉTÉ
ARGENT - La rentrée arrive avec quelques réévaluations ou nouveautés susceptibles d'affecter votre budget. RSA, gaz, aide pour les jeunes diplômés... voici ce qui évolue au 1er septembre.

Septembre arrive avec son lot de changements susceptibles d'avoir des conséquences sur vos finances. Rassurez-vous, à une exception près, les réévaluations ou nouveautés sont plutôt favorables au consommateur ce mois-ci. 


► RSA : +2%

Le revenu de solidarité active (socle) est revalorisé de 2%, augmentant ainsi d'un peu plus d'une dizaine d'euros pour une personne seule. Voici quelques exemples des nouveaux montants :

535,17 euros ⇒ pour une personne seule (au lieu de 524,68 euros)

802,79 euros ⇒ pour un couple ou pour une personne seule avec un enfant (au lieu de 787,02 euros)

963,31 euros ⇒ pour un couple avec un enfant ou une personne seule avec deux enfants (au lieu de 944,42 euros)


► Gaz : +0,4%

Pour plus de 6 millions de foyers abonnés aux tarifs réglementés (Engie, ex-GDF Suez), les prix augmentent en moyenne de 0,4%. Concrètement, la hausse moyenne varie selon l'usage que les foyers font de cette énergie :

+0,1% ⇒ pour ceux qui utilisent le gaz uniquement pour la cuisson

+0,4% ⇒ pour le chauffage

+0,2% ⇒ pour la cuisson et l'eau chaude


A LIRE AUSSI >> Le prix du gaz remonte après un an de baisse


►  Profs du 1er degré : + 800 euros de prime

Les enseignants de maternelle et de primaire (1er degré) voient leur indemnité de suivi et d'accompagnement des élèves passer à 1200 euros (au lieu de 400 euros). Celle-ci s'aligne ainsi sur la prime de leurs collègues du collège et du lycée (2nd degré).


► ARPE : un coup de pouce pour les jeunes diplômés

Les jeunes boursiers (ou apprentis ayant de faibles ressources) qui viennent d'obtenir leur diplôme peuvent toucher une aide (100 à 550 euros par mois) pendant quatre mois, le temps (on le leur souhaite) de décrocher un premier emploi. Ce nouveau dispositif est baptisé "aide à la recherche du premier emploi" (ARPE). Demande à effectuer en ligne sur Messervices.etudiant.gouv.fr.


►  Certificat médical : à renouveler tous les trois ans

Bonne nouvelle pour les 16 millions d'enfants ou d'adultes qui pratiquent un sport en club. Le certificat médical de non contre-indication sportive dure désormais trois ans pour un renouvellement de licence. Il n'est plus demandé de préciser dessus de quel sport il s'agit. Quelques disciplines nécessitant une excellente condition physique (boxe, plongée, alpinisme...) font cependant exception : les licenciés devront continuer de fournir chaque année ce feu vert du médecin.


A LIRE AUSSI >> Le certificat médical devient plus simple


Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter