Rythmes scolaires : des ajustements à prévoir à la rentrée prochaine

Rythmes scolaires : des ajustements à prévoir à la rentrée prochaine

DirectLCI
EDUCATION - Le ministère a publié ce lundi son bilan d'étape. Au programme : deux études d'impact dès la rentrée prochaine, marquée également par deux changements.

Les rythmes scolaires à l’heure du bilan. Un an après son entrée en vigueur, l’épineuse réforme devrait connaître quelques changements pour la rentrée prochaine. Principalement des changements d'horaires et d'activités périscolaires pour certains établissements scolaires, selon le "bilan d’étape" mis en ligne ce lundi  par le ministère de l’Education.

Dans le détail, 6% des organisations du temps scolaire seront amenés à changer de façon conséquente en septembre. Si ces changements d’emploi du temps s’expliquent par diverses raisons – projets éducatifs territoriaux (PEDT) en cours, discussions entre élus, associations et écoles -, il n’en demeure pas moins que les parents devraient être les premiers impactés par ce nouveau mic-mac. En outre, 2,3% des élèves auront classe le samedi matin dès le mois de septembre. A la rentrée 2014, ils étaient 5,5%. Plusieurs établissements vont aussi modifier la répartition des cours et des ateliers dans la semaine avec, selon le ministère, guère d’impact dans les horaires.

A LIRE AUSSI >> Le mic-mac de rythmes scolaires à Marseille est loin d’être terminé

Deux études d'impact

Ces changements ne sont-ils que les prémices d’une refonte plus vaste de la réforme ? Selon un bilan d'étape diffusé lundi par le ministère, deux études d’impact seront lancées à la rentrée 2015. Objectif : évaluer l’impact de la réforme des rythmes scolaires sur les apprentissages et les résultats des élèves. Ces deux études porteront sur la période 2015-2017 et sont destinées "à déterminer les effets des modes d’organisation des rythmes scolaires sur les apprentissages".

La première devrait concerner un panel des élèves entrés au CP en 2011 (15.000 élèves sur près de 4.000 écoles) "en intégrant des évaluations cognitives en français et en mathématiques en fin de CM2 et un questionnaire adressé aux familles, aux maîtres, aux élèves portant sur les manières d’apprendre ou de faire classe". La seconde étude, elle, concernera un "échantillon de 5.000 élèves répartis sur cinq villes ou territoires ", et devra déterminer "si la différence d’organisation dans les rythmes a eu un impact sur les apprentissages ", dixit le bilan d’étape de la réforme.

A LIRE AUSSI >> Notre dossier consacré à la rentrée scolaire

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter