Rythmes scolaires : la réforme fait flamber les tarifs de baby-sitting

SOCIÉTÉ
DirectLCI
EDUCATION - Selon un rapport du site spécialisé Yoopies, le tarif des baby-sitters a augmenté de 6,16% en moyenne dans les départements  qui ont adopté la réforme des rythmes scolaires dès 2013. Dans les autres départements, la hausse est de 3,5%.

Existe-t-il un lien entre la réforme des rythmes scolaires et la hausse des tarifs de baby-sitting ? Selon Yoopies , cela ne fait aucun doute. La première plateforme de baby-sitting en Europe avec 300 000 baby-sitters a publié mercredi son rapport annuel. Verdict : les départements qui ont adopté la réforme dès 2013 subissent la  plus forte hausse, avec 6,1% d’augmentation contre 3,5% dans les autres départements.

"Nous avons observé une augmentation de demande de garde d’enfants de l’ordre de 30% dans les villes ayant mis en place la réforme des rythmes scolaires dès 2013" a relevé Benjamin Suchar, co-fondateur du site internet Yoopies. Une augmentation qui s'explique par le principe même de la réforme mise en place par l'ex ministre de l'Education Vincent Peillon, puisque celle-ci limite les journées d'enseignement à 5h30 maximum. Conséquence, l'heure de la sortie des classes a été avancée à 15h30 au lieu de 16h30. Le portefeuille des parents souffre donc selon Yoopies, en particulier en Ile-de-France.

"Aucune région en dessous de 8 euros de l'heure"

La région a en effet vu sa facture de baby-sitting exploser, avec un salaire horaire net moyen estimé à 8,98 euros, alors qu’il est de 8,01 euros en Bretagne, la région la moins chère. "Ce chiffre grimpe jusqu’à 10,01 € à Louveciennes (Yvelines) et 9,85 euros à Cannes (Alpes-Maritimes). A l’inverse, à Pornic (Loire-Atlantique), les parents ne payeront "que" 7,25 euros de l’heure", relève l'enquête.

Au final, l'année 2014 "marque un rattrapage des tarifs pratiqués en province par rapport à ceux proposés en région parisienne, selon Yoopies. Si l’heure de garde était sous les 8 euros dans plus de dix régions en 2013, il ne reste plus aucune région pratiquant des tarifs en dessous de ce seuil." Des tarifs qui pourraient encore augmenter ces prochains jours : la réforme des rythmes, appliquée depuis 2013 sur la base du volontariat des municipalités, doit être généralisée dès le 3 septembre.

Lire aussi >> L'allocation de rentrée scolaire sera versée mardi

Sur le même sujet

Lire et commenter