Rythmes scolaires : nos lecteurs largement favorables au retour à la semaine de 4 jours

DirectLCI
RYTHMES SCOLAIRES – Plus de 31% des écoles ont choisi de ne plus faire classe le mercredi matin et de revenir à la semaine de 4 jours, reléguant les activités périscolaires aux oubliettes. Un retour en arrière plébiscitée par les parents d’élèves comme par les professeurs, selon un sondage LCI.fr. Voici vos arguments.

Près d’une école sur trois a choisi de prendre la porte de sortie offerte par un décret paru au mois de juin dès la rentrée 2017. Le 4 septembre, les élèves des communes concernées n’auront plus cours le mercredi matin et les activités périscolaires (TAP) instaurées par la réforme de 2013 seront supprimées. Le troisième changement de rythme en neuf ans. 


Une bonne nouvelle, selon la plupart de nos lecteurs. Le 22 août dernier, nous vous avons demandé votre avis. Verdict du sondage : sur 446 votes, 79% d’entre vous ont déclaré être favorables au retour à la semaine de quatre jours et 21% se sont prononcés contre. Voici vos arguments. 

Arrivé le jeudi soir, ils sont fatigués et irritables" Manuella

Premier argument avancé pour le retour de la semaine à quatre jours : la fatigue des enfants. "Je suis parent d'une petite fille qui rentre en CP en septembre. Dans notre commune de Thury-Harcourt (Calvados), nous gardons la semaine à 5 jours ce qui n'est pas favorable aux enfants, regrette Manuella. Arrivé le jeudi soir, ils sont fatigués et irritables." 


Même constat pour Sylvie : "les enfants sont exténués par la semaine des 4,5 jours. L'école le mercredi les fatigue d'autant plus que les journées ne sont pas plus courtes". Dans sa ville qui ne revient pas sur la réforme, les parents n’ont pas été consultés. 


Une enseignante à l’école primaire, qui a voulu rester anonyme, explique elle aussi être exténuée par ce rythme : "je n’en peux plus de ces semaines à rallonge sans pause le mercredi, avec ces journées de classe trop courtes pendant lesquelles je n’ai le temps de rien faire alors que, de toutes manières, la plupart de mes élèves restent toujours autant voire plus longtemps à l’école chaque jour avec, en plus, au minimum, la matinée du mercredi."

Le gros problème se situe au niveau de la garde des enfants " Stéphane

Dans la ville de Stéphane, à Sainte-Foy-les-Lyon, la mairie a organisé une consultation au mois de juin et la commune repasse à la semaine de 4 jours. "Pour nous, cela ne change rien puisque ma femme et moi travaillons le mercredi. Nos enfants devront quand même se lever", explique-t-il tout en relevant que "le gros problème se trouve au niveau de la garde des enfants !!". A une semaine de la rentrée, il n’a toujours pas trouvé de solution pour sa fille de 3 ans. 

En vidéo

Rythmes scolaires : la ville d’Alès demande le retour de la semaine à 4 jours

Nous n'avons pas laissé cette chance à la communauté éducative"Virginie

Virginie habite à Marseille et c'est en 2018 que la ville repassera à 4 jours. Une décision que la mère de famille regrette : "Je trouve que nous n'avons pas laissé cette chance à la communauté éducative. Le projet initial a mal été mis en place et surtout mal financé mais l'idée était parfaite". 

Dans un an, au lieu de l'emmener à l'école le mercredi matin, elle la mettra au centre de loisirs pour la journée. "Je n'ai pas le choix ou plutôt, je refuse de faire le choix du temps partiel et de ma carrière pour un problème de garde". 


Une ancienne directrice d’école qui a voulu rester anonyme regrette aussi la semaine de quatre jours et demi mais de préférence "avec le samedi matin". 

Sylvie rappelle "qu’autrefois nous avions aussi cours les samedis matins en primaire". Et d'estimer que 4 ou 4,5 jours, peu importe, car le véritable juge de paix est le niveau des élèves à la fin de l'année. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter