Bancs "champignon", "mikado", plots jaunes... ce mobilier urbain que vous verrez plus dans Paris

Le Conseil de Paris où "la nouvelle esthétique parisienne" va être discuté s'ouvre ce mardi jusqu'à dimanche.

BON DÉBARRAS - À l'occasion de l'ouverture du Conseil de Paris ce mardi, le Premier adjoint à la Mairie de Paris Emmanuel Grégoire a dévoilé plusieurs mesures visant notamment à retirer le mobilier urbain jugé disgracieux.

Vers une "nouvelle esthétique parisienne". Alors que le Conseil de Paris débute ce mardi jusqu'à vendredi, l'équipe municipale compte mettre la question de l'esthétique de la ville sur la table. L'une des huit mesures dévoilées ce lundi par Emmanuel Grégoire, premier adjoint d'Anne Hidalgo, vise à retirer le mobilier urbain jugé disgracieux et envahissant par les habitants de la capitale. Ainsi, les bancs surnommés  "champignon" et "mikado" devraient disparaître du paysage parisien dans les prochains mois. 

Autre promesse de la Ville : pérenniser les 50 kilomètres de "coronapiste" d'ici 2023. Déployés en urgence de manière provisoire pour répondre au défi sanitaire à l'issue du premier confinement, les plots jaunes et les blocs en béton ont été très critiqués pour leur manque d'esthétisme et leur côté envahissant, notamment avec le hashtag #SaccageParis. 

Lire aussi

Reconnaissant un semi-échec, la municipalité compte également se débarrasser de nombreux bacs de terre qui dépérissent ou deviennent de véritables dépotoirs. Mais aussi, faire disparaître près de 2000 panneaux de signalisation jugés "inutiles". 

Ce vaste nettoyage, qui répond à plusieurs reproches majeurs adressés à la mairie de Paris, ne représente qu’une première étape. Le manifeste détaillé pour une "nouvelle esthétique parisienne" sera présenté en décembre prochain. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25 contaminations au variant Omicron désormais confirmées en France

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Présidentielle 2022 : un premier meeting "à risque" pour Eric Zemmour

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.