Jean Castex : "Rendre hommage à Samuel Paty, c'est rendre hommage à la République"

Jean Castex : "Rendre hommage à Samuel Paty, c'est rendre hommage à la République"

HOMMAGES - Un an jour pour jour après l'assassinat de Samuel Paty, les hommages se multiplient ce samedi dans le Val-d'Oise, où il vivait, dans les Yvelines, où il enseignait, et à Paris, où sa famille sera reçue à l'Élysée. Jean Castex a salué "un serviteur de la République".

Un samedi pour se souvenir. Le 16 octobre 2020, le professeur d'histoire-géographie, Samuel Paty, était poignardé puis décapité à Éragny-sur-Oise (Val-d'Oise), à quelques centaines de mètres de son collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Son assassin, un réfugié russe d'origine tchétchène tué peu après, lui reprochait d'avoir montré en classe des caricatures de Mahomet. Vendredi, écoles, collèges et lycées lui ont rendu un premier hommage à travers une minute de silence, des chants et des débats sur la liberté d'expression.

Toute l'info sur

Samuel Paty, un an après

Ce samedi, un an jour pour jour après son assassinat, de nouveaux hommages, plus officiels, sont programmés. Dans l'entrée du ministère de l'Éducation nationale, le chef du gouvernement Jean Castex et le ministre Jean-Michel Blanquer ont inauguré une plaque commémorative. "Assassiné par un terroriste islamiste pour avoir enseigné et défendu les valeurs de la République dont la liberté d'expression", y est-il notamment écrit.

"Nous devons rester fidèles à sa mémoire", déclare Jean Castex

"Un serviteur de la République a été assassiné", a déclaré le Premier ministre au cours de son discours prononcé dans la matinée. "Rendre hommage à Samuel Paty, c'est rendre hommage à la République. [...] Nous devons tous les jours rester fidèles à la mémoire de Samuel Paty, car avec sa mort, c'est une part de nous-même, une part de l'idéal républicain, qui ont été pris pour cibles."

Au même moment, une fresque commémorative sur le thème de la laïcité et de la liberté a été dévoilée à Éragny-sur-Oise, la ville de résidence de Samuel Paty. Réalisée par l'artiste Alexandre Sarrat sur le mur du gymnase, elle affiche notamment une citation de Victor Hugo : "La liberté commence là où l'ignorance finit".

Lire aussi

En début d'après-midi, à Conflans-Sainte-Honorine, lors d'une rare prise de parole, des enseignants du collège du Bois d'Aulne, où Samuel Paty enseignait, ont prononcé un discours, notamment devant des élèves, des parents, l'ancienne principale de l'établissement et le ministre de l'Éducation nationale. Des élèves y ont récité des slams ainsi que le poème "Liberté" de Paul Éluard. Une marche blanche a également été organisée.

Les hommages doivent se poursuivre dans l'après-midi. La mairie de Conflans-Sainte-Honorine dévoilera notamment un monument en forme de livre sur l'une des places centrales de la ville. La famille de Samuel Paty sera ensuite reçue par le président de la République, Emmanuel Macron, à l'Élysée. Enfin, un square situé face à la Sorbonne, rue des Écoles, sera rebaptisé square Samuel Paty, lors d'une cérémonie que la mairie de Paris veut simple et recueillie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : en Allemagne, un premier cas suspect de variant Omicron détecté

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Pass sanitaire : la validité des tests PCR réduite à 24 heures

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.