"Sausage Party" et la vie sexuelle des aliments resteront au cinéma

DirectLCI
POLÉMIQUE – La justice a rejeté ce mercredi la demande de suspension du visa d’exploitation du film d’animation "Sausage Party", réclamée par deux associations. Ces dernières critiquaient notamment les scènes à caractère sexuel présentes dans le film. L'association Promouvoir va se pourvoir en cassation dans les prochains jours, a annoncé son avocat à LCI.

La justice a tranché. Ce mardi, le tribunal administratif (TA) de Paris a rejeté la demande de suspension du visa d'exploitation du film d'animation trash "Sausage Party", réclamée par deux associations. Pour justifier sa décision, le TA a estimé "que le film ne diffusait pas un message à caractère violent et que les scènes à caractère sexuel ne visaient pas à corrompre les mineurs". 


Sausage Party, interdit aux moins de 12 ans (- de 17 ans aux Etats-Unis), est actuellement à l'affiche d'une cinquantaine de cinémas français depuis deux semaines.


La suspension du visa d'exploitation avait été réclamée par Promouvoir ainsi que par Juristes pour l'enfance. Concrètement, les deux associations réclamaient la reclassification du film pour qu'il soit interdit aux mineurs de moins de 16 ans, ce qui requiert un retrait préalable de l'actuel visa d'exploitation. Dans leur ligne de mire : "des scènes de violences ainsi qu'à caractère sexuel, des dialogues crus et la présence de drogues dures", avec, comme cerise sur le gâteau, une "partouze géante" en scène finale. 

Lire aussi

"Une comédie d'animation pour adultes à l'humour particulièrement osé"

Contacté par LCI, Me André Bonnet, a annoncé que l'association Promouvoir allait se pourvoir en cassation dans les prochains jours, indiquant que "la décision (du tribunal administratif) ne tient pas la route". En février dernier, l'association avait déjà saisi le Conseil d'Etat "d'un pourvoi en cassation à l'encontre de l'ordonnance du juge des référés du tribunal administratif de Paris" pour le film Bang Gang. 


L'association Juristes pour l'enfance va elle aussi se pourvoir en cassation, a annoncé à LCI son avocate Me Le Gouvello. Cette dernière a jugé la décision du tribunal administratif "très subjective", parlant "d'une dénaturation des faits sasissante".


Présenté comme "la première comédie d'animation pour adultes à l'humour particulièrement osé", le film, réalisé par Greg Tiernan et Conrad Vernon, raconte la vie intime d'une intrépide saucisse dans le rôle du méchant et d'une poire à lavement vaginal dans le rôle du méchant.

En vidéo

Sausage Party : le dessin animé barré qui s'attire les foudres de la Manif pour tous

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter