Secrétariat du Père Noël : "Nous avons reçu 60.000 lettres avant même l'ouverture !"

Secrétariat du Père Noël : "Nous avons reçu 60.000 lettres avant même l'ouverture !"
SOCIÉTÉ

INTERVIEW - Comme chaque année, "les lutins" du Père Noël reprennent du service. Sarah Poquet, responsable du secrétariat du Père Noël mis en place depuis le mardi 18 novembre par la Poste, répond aux questions de metronews.

Comment fonctionne le secrétariat du Père Noël ?
A partir du moment où des correspondances contiennent la mention "Père Noël", elles sont centralisées dans mon établissement de Libourne (Gironde). L'an dernier, nous avons répondu à 1,2 million de courriers, ainsi qu'à 134.000 mails. Et cette année, avant même l'ouverture de notre secrétariat, nous avons déjà reçu 60.000 lettres ! Nous effectuons un tri dans toutes ces correspondances. Une personne polyglotte traite par exemple toutes celles qui viennent de l'étranger, puisque nous recevons des lettres de 140 pays. D'autres sont dédiées au courrier envoyé par les écoles. Au total, 60 personnes travaillent quotidiennement pour répondre à chaque enfant avec une carte-réponse illustrée.

Quelle est la moyenne d'âge des expéditeurs ?
En grosse majorité, ce sont évidemment des enfants, à partir de 2-3 ans. Mais cela peut aller jusqu'à 99 ans ! A l'étranger, on note souvent que ce sont des grands adolescents russes ou chinois qui font l'effort de nous écrire en français.

Quel est le ton de toutes ces lettres ?
A 99%, vous pouvez bien imaginer que ce sont des lettres de bonheur, de joie, des vœux de partage. Et des commandes de jouets bien sûr. Mais on peut aussi avoir des courriers qui nous signalent de la détresse. Le personnage du Père Noël représente le confident. Les choses qu'on ne peut dire à personne, on les dit au Père Noël.

Comment expliquez-vous que vous receviez des lettres de l'étranger ?
Il y a des secrétariats qui existent dans d'autres pays, mais des compensations financières sont souvent demandées en échange des réponses. Nous, notre service est gratuit. Et nous avons été les premiers à le mettre en place : cela fait 52 ans qu'il existe.

Y-a-t-il une lettre qui vous a marquée ces dernières années ?
Une lettre plus particulièrement, non. Beaucoup d'objets nous sont envoyés : des doudous, des sucettes, pour montrer qu'on est un grand garçon ou une grande fille, en espérant peut-être avoir un cadeau en plus. J'ai devant les yeux la lettre d'une petite Pauline qui dit : "Le chemin est long pour arriver à ma maison. Comme toujours je te laisserai à manger. Je ne ferai pas de feu dans la cheminée pour que ne pas te brûler les fesses." Ce sont des petites choses très mignonnes comme cela que nous recevons. Les enfants sont très inventifs.

EN SAVOIR + >> Devez-vous inciter vos enfants à écrire au Père Noël ?

Sur le même sujet

Lire et commenter