Sectes : ces nouveaux gourous qui surfent sur la pandémie

Sectes : ces nouveaux gourous qui surfent sur la pandémie

DÉRIVES - Certains profitent sans scrupules de la crise sanitaire. Médiums, gourous, charlatans... Pas moins de 500 groupes sectaires ont proliféré ces derniers mois, se servant de la pandémie pour accroître leurs business.

C'est un effet inattendu de la crise sanitaire : quelques clics sur Internet et l'on tombe avec une facilité déconcertante sur des gourous prêchant des remèdes qui n'en sont pas. Depuis un an, des escrocs en tout genre se servent en effet de la pandémie comme d'une opportunité pour attirer de nouvelles personnes. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Une vidéo intitulée "Comment se protéger et survivre au coronavirus" a, par exemple, été vue des centaines de milliers de fois. Ces prêcheurs du web inquiètent donc les autorités. Selon les associations qui luttent contre les dérives sectaires, les appels de victimes ont bondi depuis le début de l'épidémie. 

"On va tous se faire avoir"

Quels sont les arguments de ceux qui profitent du covid pour tromper les plus naïfs ? Un proche d'une victime détaille dans le JT de 20 h ceux qui reviennent le plus souvent. Entre autres : "On va tous se faire avoir ; les vaccins, c'est tout un cheminement monté par les labos", dit-il. Et le plus souvent, les victimes perdent pied. 

A l'image de cette psychiatre qui souhaite rester anonyme. A la fin de l'année dernière, son chat est atteint d'une forme de coronavirus. Alors que les vétérinaires ne peuvent rien faire, une médium lui promet la guérison. Mais très vite, la situation lui échappe. "Il fallait que je change ma vie, que je quitte mon conjoint. Donc, c'est quand même inciter à l'isolement de la personne", révèle-t-elle.

500 petits groupes ont émergé

La stratégie est bien rodée, et c'est souvent la même pour garder les adeptes sous emprise. Parmi les remèdes mis en avant par ces gourous on trouve ce genre d'injonctions. "Manger mieux pour éviter le covid. Prenez de la vitamine C, ça va éviter le covid". "Des réponses qui sont complètement dangereuses pour la personne, parce que, comme elle a peur, elle va adhérer", explique Charline Delporte, la présidente du Caffes (centre national d'accompagnement familial face à l'emprise sectaire). 

Certains vont prôner par ailleurs de prendre de l'argile pour se débarrasser du Covid. "J'ai soigné plein de patients avec", lance l'un de ces charlatans contacté par téléphone. Quand d'autres proposent une formation à 1000 euros pour "oser la guérison". "Le Covid vibre à 3000 ou 5000 unités, et quand on est dans la joie, dans l'énergie, dans la nature, dans d'autres croyances comme je suis, je vibre à un taux, je ne vous dis même pas combien", lâche un autre de ces prophètes. 

Lire aussi

En France, les dérives sectaires touchent 140.000 personnes. Selon le gouvernement 500 petits groupes ont émergé depuis le premier confinement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

EN DIRECT - Tensions Israël/Palestine : nouvelle session infructueuse au Conseil de sécurité de l'ONU

Pour quelles raisons l’Elysée refuse de rendre publics les bulletins de salaire d’Emmanuel Macron ?

Qu’est-ce que le "Dôme de fer", qui a permis à Israël d’intercepter des dizaines de roquettes venus de Gaza ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.