Sécurisation des lieux de culte : Bernard Cazeneuve rappelle les consignes aux préfets en prévision du 15 août

SOCIÉTÉ

POLICE - Dans une circulaire ministérielle datée du 29 juillet, le ministre de l'Intérieur a rappelé aux préfets des consignes de sécurité. La force "Sentinelle" contribuera à sécuriser les lieux de culte. Pour l'Assomption, une seule entrée par église sera autorisée.

Comment sécuriser les 45.000 églises catholiques, 2500 lieux de culte musulmans, les 700 écoles et synagogues juives et les 4000 temples protestants ? Le débat a été relancé après l'assassinat du prêtre Jacques Hamel dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, le 26 juillet.

A LIRE AUSSI >> "Les attaques se déplacent vers des cibles molles"

Selon nos informations, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a adressé aux préfets trois jours après l'attentat, le 29 juillet, une instruction ministérielle pour rappeler et préciser les consignes de sécurité qui s'appliquent aux lieux de culte.

Surveillances mobiles et statiques

Tout d'abord, les 10.000 militaires de la force Sentinelle poursuivront leurs patrouilles dynamiques autour des lieux de culte. Si les préfets les estiment indispensables, certains équipages seront affectés à une surveillance statique.

EN  SAVOIR + >> Les Chrétiens, cibles de Daech en France et dans le monde

Par ailleurs, le ministre de l'Intérieur encourage les Eglises à faire appel au fonds interministériel de la prévention à la délinquance (FIPD) afin de s'équiper en moyens de vidéo-protection. Bernard Cazeneuve encourage l'administration à accompagner les cultes dans cette démarche.

Dispositifs particuliers pour le 15 août

Les églises, temples, mosquées et synagogues sont par ailleurs invités à nommer un coordinateur de la sécurité afin de faire le lien entre les autorités religieuses et les services de police et préfectoraux. Enfin, il appelle à la "vigilance" des fidèles.

Une précision particulière est apportée pour le 15 août, fête de l'Assomption de la Vierge Marie. Des dispositifs spéciaux seront mis en place autour des lieux de culte chrétiens. Une seule entrée par église ne sera acceptée. Outre les messes, des feux d'artifice sont traditionnellement tirés dans la soirée : les préfets pourront décider d'annuler des événements s'ils estiment qu'il n'est pas possible de cumuler la totalité des rassemblements avec les effectifs alloués pour chaque département.

Lire et commenter