Sécurité routière : 2.550 morts en 2020, l'année la moins meurtrière de l'histoire

Depuis le 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée passe de 90 à 80 km/h

ACCIDENT - En 2020, le nombre de morts sur les routes a baissé de 21,4% par rapport à l'année précédente. Ce niveau de mortalité, qui est le plus bas depuis la Seconde guerre mondiale, s'explique par la pandémie.

Ce n'est pas une surprise. En 2020, la mortalité sur la route a atteint son niveau le plus bas. Au total, 2550 personnes ont perdu la vie en France métropolitaine des suites d'un accident de la circulation. C'est la première fois que le nombre annuel de morts passe sous la barre symbolique des 3.000. La baisse en 2020 marque une chute de 21,4% par rapport à 2019, avec près de 700 décès de moins que l'an dernier. 

Cela signifie-t-il que les automobilistes se comportent mieux ? Difficile à dire. La signification de ces bons résultats est "à relativiser en raison" de la crise sanitaire, précise la Sécurité routière dans un communiqué publié ce vendredi 29 janvier. Pendant la crise sanitaire, la circulation a été "drastiquement limitée" avec les mesures de restrictions de déplacements. Le trafic habituel a chuté de 75% en avril dernier, période pendant laquelle le pays était en confinement. 

Et dans le détail, ça donne quoi ? La diminution de la mortalité s'accompagne d'une baisse de "tous les autres indicateurs d'accidentalité routière comparés à 2019." Le nombre d'accidents corporels enregistre une chute importante de -19,7% avec 44.997 accidents (soit 10.019 de moins qu'en 2019). Par ailleurs, le nombre de personnes blessées diminue aussi de 20,9%, soit 14.736 blessés en moins. Autre bonne nouvelle, plus surprenante cette fois-ci : la mortalité des cyclistes est en baisse également alors que le nombre d'individus à vélo a augmenté. Cependant, l'amélioration est moins importante : on compte 174 personnes décédées, soit 13 de moins par rapport à 2019.

Lire aussi

Ces chiffres de la mortalité sur l'année 2020 s'inscrivent dans une dynamique plutôt positive. En 2019, l'ex-ministre de l'Intérieur Christophe Castaner s'était félicité d'un chiffre "historiquement bas" avec 3 239 morts. Depuis 2010, la mortalité routière a diminué de 18,9%.

Cette baisse du nombre de morts sur la route s'explique par les nombreuses mesures de prévention mises en place depuis une quarantaine d'années. On compte par exemple, le port de la ceinture rendu obligatoire depuis 1973 ou encore la limitation de la vitesse. Pour rappel, on déplorait 18.034 morts sur les routes françaises en 1972 alors que le trafic était deux fois moins important.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Le permis à points est-il sans effet sur la mortalité routière ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

Femme de ménage, j’ai plusieurs employeurs, lequel me versera l'aide de 100 euros ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.