Le fait d'abaisser la vitesse sur les autoroutes, comme le souhaite Anne Hidalgo, réduit-il les accidents ?

Le fait d'abaisser la vitesse sur les autoroutes, comme le souhaite Anne Hidalgo, réduit-il les accidents ?

SÉCURITÉ ROUTIÈRE - La maire de Paris Anne Hidalgo a proposé, mardi sur RMC, d'abaisser la vitesse sur les autoroutes pour réduire le nombre d'accidents, et donc la mortalité. LCI a cherché à savoir si l'application de cette mesure permettrait vraiment d'atteindre l'effet escompté.

Mardi, Anne Hidalgo a affirmé être "personnellement pour la baisse de la vitesse", jugeant que "130km/h, c'est beaucoup". Si la maire de Paris et candidate socialiste à la présidentielle a refusé de dire si elle souhaitait, ou non, un abaissement à 110 km/h, elle a justifié son souhait par la volonté qu'il y ait "moins d'accidents".

"Je suis favorable à ce que l'on baisse la vitesse, parce que la vitesse est synonyme d'accidents", déclare-t-elle sur RMC, insistant sur le fait que ces décisions devaient se prendre en concertation avec les autorités locales. Mais, comme l'affirme la candidate à l'élection présidentielle, l'abaissement de la vitesse permettrait-elle vraiment de réduire les accidents ?

Les excès de vitesse responsables de 24 morts par an en moyenne

Sur les autoroutes françaises, la vitesse excessive ne figure qu'en sixième position des facteurs d'accidents mortels entre 2016 et 2020, indique l'Association des Sociétés Françaises d'Autoroutes et d'ouvrages à péage (ASFA) dans un rapport. Sur près de 800 décès sur les réseaux autoroutiers français depuis 2016, 22% ont été causés par la somnolence et la fatigue, 20% par l'alcool, les drogues et les médicaments, 16% par la présence de piétons sur les voies, 15% par des manœuvres dangereuses, et enfin 14% par la vitesse excessive. Cela représente en moyenne 24 morts par an.

Pour autant, les excès de vitesse sur autoroute n'ont pas toujours été si peu meurtriers. Entre 2000 et 2010, le nombre de morts sur les routes a été divisé par deux, des résultats "dus pour les 2/3 à la réduction des vitesses excessives qui a suivi la mise en place du programme de contrôle sanction automatisé", dont font partie les radars, estime l'ASFA

Une faible mortalité due à une prévention accrue

En 2010, l’Observatoire des vitesses, établi par les sociétés d’autoroutes, avait enregistré une baisse des vitesses moyennes de 5 à 6 % en l'espace de 8 ans : les automobilistes dépassant les 130 km/h étaient passés de 50 à 20% et la mortalité avait alors chuté de 328 (en 2002) à 153 (en 2010), soit une baisse de la mortalité de 53%.

En 2019, selon les derniers chiffres en date de l'Observatoire des vitesses, la proportion de conducteurs dépassant la vitesse maximale autorisée était toujours de 20%. 4% la dépassaient de plus de 10 km/h. Sur les portions limitées à 110 km/h en revanche, les conducteurs étaient 27% à réaliser des excès de vitesse et 7% d'entre eux roulaient 10 km/h trop vite.

"Sur le moyen terme, après une importante hausse sur la période 2011-2016, les vitesses moyennes des véhicules de tourisme présentent depuis 2016 une tendance à la baisse : - 2,6 km/h sur les 3 dernières années", indique le rapport. Cette baisse de vitesse, corrélée à d'autres facteurs telle que la lutte somnolence au volant, a permis une chute de la mortalité de près de 9%, avec 169 morts sur autoroutes en 2016 contre 154 en 2019.

Lire aussi

Si la vitesse sur autoroute venait à passer de 130 km/h à 110 km/h (-15%), les répercussions sur la mortalité devraient donc être significatives. Car, indique le site gouvernemental dédié à la sécurité routière : "la violence d’un choc à 130km/h est deux fois plus importante que pour un choc à 110km/h".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre - "Je voudrais dire quelque chose" : Salah Abdeslam s'adresse à la cour

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

"On marche sur la tête" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Tir mortel d’Alec Baldwin : Donald Trump Jr. vend des t-shirts se moquant de l’acteur

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.