Sécurité routière : de plus en plus de conducteurs sans assurance

SOCIÉTÉ
DirectLCI
RAPPORT – La conduite sans assurance ne cesse d’augmenter en France, selon le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires (FGAO). L’an dernier, 28.500 dossiers ont été traités, soit 40% de plus qu’en 2009.

La conduite sans assurance devient un phénomène préoccupant. Selon les estimations du Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires (FGAO) dévoilées ce jeudi , entre 370.000 et 750.000 véhicules circulent sans couverture. L’an dernier, l’organisme chargé d’indemniser les victimes d’accidents de la circulation dont les auteurs sont non assurés, a traité 28.435 dossiers, soit une hausse de... 40,2% depuis 2009. Autre chiffre alarmant : près de 6% des accidents mortels sur les routes impliquent un conducteur non assuré en 2015, soit 194 décès.

Les raisons économiques et contraintes budgétaires sont souvent évoquées pour expliquer cette augmentation. Si certains automobilistes ne trouvent pas d’assureur, ils décident bien souvent de conduire quand même. Quand d’autres pêchent par ignorance. Par exemple, lors d’achat d’une voiture d’occasion, les conducteurs pensent généralement avoir plus de 24h pour l’assurer. Faux, selon le FGAO qui assure que dès qu’une personne prend le volant, il faut être assuré. Dernier facteur : le défaut d’assurance est souvent assumé par les fraudeurs.

Une campagne pour sensibiliser le grand public

Une hausse inquiétante qui touche certains départements plus que d’autres. A commencer par la Seine-Saint-Denis, les Bouches-du-Rhône, le Nord, Paris, le Val-de-Marne et les DOM. Autre caractéristique : ce sont généralement les jeunes qui fraudent le plus. En 2015, 59% des responsables d’accidents, non assurés, avaient moins de 35 ans et 27% moins de 25 ans. En cause : la méconnaissance du fonctionnement assurantiel. En cas d’accident, ces jeunes conducteurs devront parfois rembourser leur dette au FGAO toute une partie de leur vie. Si le responsable d’un accident ne paye pas ces mensualités, l’organisme procède à des saisies sur salaire ou compte bancaire.

Pour stopper ce phénomène, le Fonds de Garantie préconise depuis plusieurs années la création d’un répertoire centralisé rapprochant les véhicules immatriculés et les contrats d’assurance. En parallèle, l’organisme lance sa nouvelle campagne de prévention sur la non-assurance avec pour message "sans assurance, découvrez le vrai coût de la vie". Cette campagne donne le coup d’envoi à des actions de prévention pour sensibiliser le grand public.

A LIRE AUSSI >>  A Lyon, sans permis, il percute volontairement un policier

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter