Les feux "récompense" désormais autorisés : comment ça marche ?

Les feux "récompense" désormais autorisés : comment ça marche ?

SÉCURITÉ ROUTIÈRE - Testés depuis deux ans dans certaines communes françaises, les feux tricolores dit de "récompense", qui passent au vert lorsque les limitations de vitesse sont respectées, sont désormais autorisés.

Une prime à ceux qui suivent les règles. Les feux tricolores dits "récompense", qui passent au vert lorsque les limitations de vitesse sont respectées, sont désormais autorisés, a annoncé mardi la Sécurité routière, confirmant une information du site Radars-auto. Ce feu "comportemental" détecte les véhicules en approche ainsi que la vitesse des usagers et passe au vert lorsque ceux-ci respectent la limitation de vitesse.

L'objectif de ces feux tricolores est de fluidifier le trafic et d'inciter au respect des limitations. Selon l'arrêté publié vendredi dernier au Journal officiel, ces feux ne sont valables qu'en agglomération et ne peuvent être installés au niveau des passages piétons, des intersections et à proximité du panneau d'entrée d'agglomération. Les feux dits "sanction", qui passent au rouge lorsque l'usager dépasse les limitations de vitesse, demeurent quant à eux interdits.

Toute l'info sur

Le 20h

"Sans désagréments pour les usagers"

Dans un communiqué de presse publié ce mercredi, l'association 40 millions d'automobilistes se réjouit de cette décision. Selon eux, ces feux "récompense" sont "une solution technique particulièrement efficace pour assurer le respect des limitations de vitesse en ville, fluidifier le trafic et réduire les émissions polluantes des véhicules, sans désagréments pour les usagers"

"Il ne provoque pas de ralentissements soudains, néfastes en termes de fluidité du trafic et d'émission de gaz polluants, et incite au contraire à une conduite plus souple et régulière", ajoute l’association.

1000 feux "récompense" déjà utilisés en France

En France, environ 1000 feux "récompense" étaient déjà utilisés par certaines communes, d'après les estimations du Syndicat des équipements de la route transmises par la Sécurité routière. L'arrêté a été pris à la suite d'expérimentations dans quelques villes et d’un groupe de travail durant l'année 2020. C’est notamment le cas de Vieux-Mesnil dans le Nord, où ils sont installés depuis deux ans. Une expérimentation dont sont satisfaits les automobilistes et les riverains de la commune.

Lire aussi

"C’est pratique pour couper la vitesse, pour la sécurité, pour les enfants", indique un automobiliste au micro de TF1. Un avis partagé par un habitant de la commune : "On n’excède pas la vitesse requise parce qu’il y a aussi une école pas loin, notamment avec le passage des piétons." La ville a également testé les feux "sanction", qui sont désormais interdits car dangereux. Une décision comprise par la maire de la commune, Virginie Gillard-Coppée : "L’objectif n’était pas d’être répressif mais d’être éducatif."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

EN DIRECT - Covid-19 : les réanimations toujours en baisse, légère hausse dans les hospitalisations

EN DIRECT - Gaza : l'immeuble abritant des médias, une cible "parfaitement légitime" selon Netanyahu

Marghe, gagnante de "The Voice 2021" : "Florent Pagny m’a dit que j’avais un ange gardien"

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.