Sécurité routière : près d'un Français sur dix utilise son téléphone au volant

Sécurité routière : près d'un Français sur dix utilise son téléphone au volant

MAUVAISE CONDUITE - 8% des automobilistes et 14% des chauffeurs de poids-lourds tiennent leur téléphone en main en conduisant sur autoroute, selon des travaux mené pour l'Association des sociétés françaises d'autoroutes.

Si les résultats sont "effrayants", ils ne reflèteraient pas l'intégralité du phénomène. Une étude publiée vendredi 9 juillet s'est penchée sur l'usage du téléphone au volant en France, concluant que 8% des automobilistes et 14% des chauffeurs de poids-lourds tiennent leur téléphone en main en conduisant sur autoroute.

Ces travaux ont été réalisés par les observateurs du Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement) pour l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (AFSA), mais se fondent sur une observation des conducteurs dans le trafic et non sur leurs déclarations comme la plupart de celles auparavant menées en la matière.

D'autres utilisations dangereuses ne sont pas comptabilisées

Dès lors, si les conducteurs de 799 des 7399 véhicules croisés en mai et juin sur cinq portions d'autoroutes tenaient "distinctement" un téléphone en main, l'étude n'est cependant "probablement pas en mesure de révéler totalement la proportion d'usagers s'adonnant à l’écriture ou à la lecture de messages", relèvent ses auteurs.

Car l'infraction n'est caractérisée que "lorsque l'observateur voit distinctement l'appareil téléphonique tenu en main par le conducteur", et d'autres utilisations dangereuses ne sont donc pas comptabilisées.

Lire aussi

Parmi elles, figurent les usagers "qui pianotent ou lisent des vidéos sur leur téléphone posé à côté, sur leurs genoux ou accroché au tableau de bord, ceux qui utilisent un kit mains libres", dont l'usage est illégal, détaille à l'AFP Christophe Boutin, délégué général de l'ASFA.

Selon un sondage Harris Interactive pour l'ASFA publié en juillet 2020, 65% des conducteurs interrogés (70% des hommes et 79% des moins de 35 ans) déclaraient interagir avec un écran alors qu'ils étaient au volant. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : quelles sont les trois contre-indications à la vaccination ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

VIDÉO - Belgique : nouvelles inondations massives après un orage diluvien

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 25.000 nouveaux cas en 24h, 22 décès enregistrés

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.