"Nous avons anticipé le mouvement #MeToo" : la satisfaction affichée de Macron choque Twitter

DirectLCI
CONTROVERSE - Lors de son discours de cet après-midi devant le Congrès, le président français a abordé la question de l’égalité femmes-hommes et soutenu que lorsque le mouvement Metoo est arrivé, "la France était prête". Une sortie qui n'a pas manqué de faire réagir.

"Nous n'avons pas répondu à MeToo, nous l'avons anticipé". Un moment qui n'est pas passé inaperçu pendant le discours d'Emmanuel Macron devant le Congrès réunissant l’Assemblée et le Sénat et que la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a mis en exergue dans un tweet. 

En effet, parmi les nombreux sujets abordés par le Chef de l'état ce lundi, se trouvait la question de l’égalité femmes-hommes. Emmanuel Macron a alors asséné : "Nous l'avons constaté pendant la campagne présidentielle : une forme d’irrespect voire de violence s’est banalisée à l’égard d'une catégorie de Français : les femmes. Qui aurait cru qu'en ce début de XXIe siècle, l’État devrait encore se battre pour que cessent le harcèlement du quotidien, les inégalités des salaires, la violence physique et morale dont les femmes sont victimes ?"

Ainsi, selon Emmanuel Macron, la France était prête et consciente lorsque le mouvement MeToo a surgi dans l'Hexagone : "De cela nous devons être fiers. Nous n'avons pas suivi le mouvement : nous l’avons anticipé parce que le respect et la considération ne se négocient pas dans une société républicaine. Et lorsqu'ils reculent, c'est toute la société qui recule".

Une sortie qui n'a pas manqué de provoquer des réactions vives sur les réseaux sociaux...

Emmanuel Macron a profité de son discours pour rappeler qu'il avait fait de l'égalité femme-homme une "cause nationale" dès la campagne présidentielle : "Une loi importante dans ce domaine sera ainsi votée prochainement et la mobilisation en matière de droits comme d’égalité salariale se poursuivra dans les mois et les années qui viennent. Nous avons ce faisant précédé un mouvement mondial." 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter