Selon une étude, la communauté musulmane devrait représenter 7 à 14% de la population européenne en 2050

Selon une étude, la communauté musulmane devrait représenter 7 à 14% de la population européenne en 2050

PROJECTION - Le nombre de personnes de confession musulmane devrait beaucoup augmenter d'ici 2050. Actuellement, elle équivaut à 4.9% de la population globale de l'Union Européenne.

La population musulmane de l’Union européenne devrait fortement augmenter d’ici 2050. C’est ce qu’affirme une étude du Pew Research Center, un institut américain indépendant, publiée jeudi 30 novembre. Selon celle-ci, la population musulmane devrait représenter entre 7,4% et 14% de la population européenne contre 4,9% pour l’année 2016. La variation de ces pourcentages s’explique par la méthode de cet institut reconnu pour ses recherches en matière de démographie religieuse.

Se basant sur trois scénarios d’immigration – zéro, moyenne ou forte -, l’institut a établi des projections en établissant un périmètre comprenant les 28 pays membres de l’Union européenne (Royaume-Uni compris), ainsi que la Norvège et la Suisse.

Trois scénarios envisagés

Pour couper court aux idées reçues entretenues avec l'accroissement des flux migratoires entre 2010 et 2016, l'institut précise que les migrants arrivés sur le continent sur cette période ne sont pas tous musulmans, loin s'en faut. Selon l’étude, seuls 53% d'entre eux appartenaient à cette religion.

Pour expliquer l’augmentation de la population musulmane en Europe, l’institut s’est basé sur trois scénarios différents. Celui de "l’immigration zéro", ce qui signifie l’arrêt total et permanent de l’immigration - même légale - vers les 30 pays concernés, entrainerait tout de même une hausse significative. Elle passerait de 4,9% mi-2016 à 7,4% de la population européenne d’ici 2050. Selon les auteurs de l’étude, cette hausse s’expliquerait par le fait que "les musulmans sont plus jeunes (de 13 ans en moyenne) et ont une fécondité plus grande (environ un enfant de plus par femme) que les autres Européens."

Le second envisagé est celui d’une "immigration moyenne", ce qui signifie que les Etats poursuivraient l’immigration légale mais mettraient fin à la politique des demandeurs d’asile. Selon cette hypothèse, la communauté musulmane atteindrait 11,2% de la population européenne en 2050.

Pour le troisième scénario, les auteurs de l’étude ont basé leur projection sur l’hypothèse que les Etats accueilleraient des flux très importants de migrants exilés, comme ce fut le cas entre 2014 et 2016, et ça sur le même rythme jusqu’en 2050, soit une "immigration forte". Cette situation ferait passer la population musulmane en Europe à 14%. Même si ça serait trois fois supérieur à celle d’aujourd’hui, cette communauté serait "considérablement moindre que celles des chrétiens ou des personnes sans religion", note les auteurs de l’étude.

Lire aussi

Les musulmans de France toujours les premiers en Europe

Quel que soit le scénario, la population musulmane de France, pays où la loi interdit le recensement par religion, en proportion, de loin la plus importante des 30 pays concernés par l’étude. Evalué à 5,7 millions en 2016 par l’institut Pew Research Center (soit 8.8% de la population), elle passerait à 8,6 millions soit 12,7% de la population dans le scénario "immigration zéro". Pour une "immigration moyenne", elle passerait à 12.6 millions (17,4%) et pour celui de l'"immigration forte", elle serait de 13,2 millions (18%).

Étant donné que la fécondité est plus grande dans la communauté musulmane, le seul scénario qui permettrait à l’Europe, un continent vieillissant, d’augmenter sa population globale serait celui de "l’immigration forte". Selon Pew, elle serait portée à 538,6 millions d'habitants, contre 516,9 millions dans l'hypothèse de flux moyens et 481,7 millions en cas d'"immigration zéro".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Du Stade de France au centre vaccinal de Dreux, les vaccinodromes ont sonné bien creux ce dimanche

Lire et commenter