1/3 des Français ont déjà eu des relations sexuelles avec un(e) collègue

1/3 des Français ont déjà eu des relations sexuelles avec un(e) collègue

Société
DirectLCI
TENTATIONS - Un tiers des Français ont déjà eu des relations sexuelles avec une personne de leur entourage professionnel. Et pour un tiers d’entre eux, il arrive même que ces activités très privées aient lieu au bureau. Les chiffres d’un sondage publié cet été font bel et bien mentir l’expression "no zob in job".

Certains diront qu’ils joignent l’utile à l’agréable, d’autres que les sentiments ne se commandent pas. L’entreprise est un haut lieu de séduction, voire de luxure. Entre deux tâches, il n’est pas rare que les travailleurs s’adonnent à des activités ni très professionnelles, ni très catholiques. C’est en tout cas ce qui ressort d’une enquête réalisée par l’Ifop pour le site de conseils en séduction Online Séduction et publiée cet été 2018. De l’amourette à la relation durable, en passant par l’adultère, si les murs des bureaux avaient des oreilles, ils vireraient bien souvent au rouge. 

Les hommes fantasment davantage, les femmes se dévoilent presque systématiquement

Selon cette étude, la moitié des hommes (53%) et un tiers des femmes (30%) ont déjà fantasmé sur une personne de leur entourage professionnel, quelles que soient leurs positions dans l’entreprise (dirigeants, collègues, stagiaires notamment). Si les hommes ont donc davantage tendance à se laisser envahir par des pensées érotiques que les femmes, c’est sans doute parce que "dans le monde du travail, la ségrégation sur l’apparence s’effectue généralement plus envers les femmes que les hommes souscrivant aux stéréotypes morphologiques dominants", explique le directeur du pôle Genre, sexualité et santé sexuelle de l’institut de sondage. Ainsi, celles-ci constituent sans doute d’autant plus des objets de désir qu’elles sont soumises "à une plus forte sélection et à une plus forte pression à paraître sous leur meilleur jour". 

De là à se livrer à un jeu de séduction, il n’y qu’un pas que 36 % des hommes et 27% des femmes osent sauter. Une bonne partie des hommes vibrant pour quelqu'un du bureau ne tentent donc rien. A l’inverse, presque toutes les femmes dans ce cas se lancent. Signe que se dévoiler est plus facile, peut-être en raison de signaux plus lisibles pour elles, explique l’étude. 

Jeux et relations sexuelles au bureau

Venons-en aux choses sérieuses. Les Français sont-ils nombreux à passer véritablement à l’acte ? Oui, 35% ont déjà eu des relations sexuelles avec quelqu’un de leur entourage professionnel. En tout cas, 39% des hommes et 32% des femmes le déclarent. Les cadres (42%) semblent plus actifs en la matière que les ouvriers (29%). En outre, "une vie sexuelle plus diversifiée pousserait à investir le champ professionnel : 65% des Français ayant déjà eu plus de 10 partenaires sexuels au cours de leur vie déclarent avoir déjà rencontré l’un d’eux dans son milieu professionnel", souligne le sondage.


Pour être très concret, il arrive alors que le lieu de travail abrite des ébats ou des jeux sexuels : 33% des personnes fricotant avec des collègues disent prendre ce risque au bureau. La part des chefs d’entreprise concernés (59%), s’adonnant sur place aux plaisirs charnels, est deux fois plus élevée que celle des salariés (32%). Pas question cependant d’étaler publiquement de tels rapprochements. La discrétion est en effet de mise pour 53% des personnes ayant trouvé un partenaire dans leur milieu professionnel, 56% des hommes et 48% des femmes déclarant avoir entretenu une relation avec un collègue à l’insu des autres collègues. 

Des histoire durables et des couples mis en danger

Ces rencontres donnent aussi naissance à des histoires durables, puisque 14% des Français actuellement en couple ont rencontré leur amoureux sur leur lieu de travail (12%) ou dans un séminaire, colloque, salon ou autre lieu lié à l’activité professionnelle (2%). 


Un terreau tout aussi favorable aux aventures extraconjugales : 16% des personnes en couple déclarent avoir eu des relations sexuelles avec quelqu’un d’autre rencontré dans leur milieu professionnel. Et quand il s’agit de simple séduction, la proportion double (26%). Le bureau devient alors une sérieuse menace pour la paix des ménages, puisque 11% des personnes en couple ont rompu pour une nouvelle histoire démarrée dans le cadre professionnel. Vous ne regarderez plus vos collègues de la même façon désormais...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter