Simone Veil à l'Académie française : sur son épée, un numéro et une devise

IMMORTELLE - Le 18 mars 2010, Simone Veil était intronisée à l'Académie française. Sur son épée d'académicienne étaient gravés son numéro de déportée à Auschwitz-Birkenau -le 78 651-, mais aussi la devise de l'Europe.

Le 18 mars 2010, Simone Veil était intronisée à l’Académie française. Cette centriste et européenne succédait ainsi dans le 13e fauteuil à Pierre Mesmer, fervent défenseur du gaullisme, et rejoignait la courte liste des femmes à avoir fait partie de l'institution. Un sacre à 82 ans, sous les applaudissements des 39 autres "immortels" et du public, dont Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy. "Tout en considérant que la langue française demeure le pilier majeur de notre identité, je suis fière d’être reçue par votre compagnie", déclarait Simone Veil, vêtue du traditionnel habit vert conçu par le couturier Karl Lagerfeld spécialement pour elle. 


Pour elle, son entrée dans la prestigieuse institution était un hommage à son père qui l’a initiée aux lettres. "L’architecte de talent qu’il fut, Grand Prix de Rome, révérait la langue française, et je n’évoque pas sans émotion le souvenir de ces repas de famille où j’avais recours au dictionnaire pour départager nos divergences sur le sens et l’orthographe des mots", s'était-elle remémorée avec émotion. 

En vidéo

Retour sur les moments forts de la vie de Simone Veil

Sur son épée sont gravés son numéro de déportée à Auschwitz-Birkenau, 78 651, la devise de la France et celle de l’Europe, "Unie dans la diversité". Celle qui a connu l’horreur des camps, où elle a perdu ses parents et son frère, était une fervente militante du droit à l’avortement et n’a jamais cessé de se battre pour ses convictions. Une vie pleine de symboles, à laquelle a rendu hommage vibrant Jean d’Ormesson lors de son intronisation. 


Membre de l’Académie française depuis 1973, cette figure de la vie littéraire avait fait son éloge depuis l’estrade, livrant au passage un vibrant hommage à tous les déportés. "Le 15 avril 1944, en pleine nuit, sous les cris des SS, les aboiements des chiens, les projecteurs aveuglants, vous débarquez sur la rampe d’accès du camp d’Auschwitz-Birkenau. Vous entrez en enfer. Vous avez seize ans, de longs cheveux noirs, des yeux verts et vous êtes belle", relate l’écrivain et journaliste. 


Avant de déclarer au nom du peuple français l'amour qui lui est porté : "De toutes les figures de notre époque, vous êtes l’une de celles que préfèrent les Français. Les seuls sentiments que vous pouvez inspirer et à eux et à nous sont l’admiration et l’affection. (…) Comme l’immense majorité des Français, nous vous aimons, madame."

La cérémonie d'intronisation de Simone Veil au Panthéon sera diffusée ce dimanche 1er juillet en direct de 10h à 14h sur LCI.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Simone Veil au Panthéon

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter