Sixième nuit de manifestation : les policiers devant le Bataclan

SYMBOLE - Des centaines de policiers se sont regroupés pour la sixième soirée consécutive dans les rues de Paris, accompagnés par des citoyens venus leur apporter leur soutien. Ils ont notamment marché jusqu’au Bataclan.

Ils étaient encore des centaines samedi soir dans les rues de Paris. Pour la sixième fois consécutive, les policiers en colère ont arpenté le bitume de la capitale, en réaction à l’agression de quatre des leurs le 8 octobre à Viry-Châtillon et pour réclamer des améliorations de leur condition de travail. Cette fois, les manifestants se sont rendus devant le Bataclan et le restaurant le Petit Cambodge, deux lieux touchés par les attaques terroristes de novembre 2015, pour des haltes ponctuées de minutes de silence et de chants de la Marseillaise.


Ils se sont aussi rendus à proximité de l’hôpital Saint-Louis, où est toujours hospitalisé l’un de leurs collègues grièvement brûlé au cocktail Molotov. 

Pour une policière venue de province, sur ses congés, se rendre devant ces lieux "symboliques" est une façon de rappeler à la population que, lors de ces événements tragiques, "on était là" et que les policiers sont "là, pour les protéger" et seront "toujours là, malgré tout". Les forces de l’ordre ont d’ailleurs reçu le soutien de nombreux citoyens venus manifester avec eux. "C’est hyper touchant", glisse un policier, ravi de la "reconnaissance" des gens.


Des rassemblements ont également eu lieu à Strasbourg et Nancy samedi soir, rassemblant environ 150 policiers.

Lire aussi

VIDEO. Entre lassitude et colère, un policier blessé au cours d'une intervention témoigne

En vidéo

Entre lassitude et colère, un policier blessé au cours d'une intervention témoigne

VIDÉO - Les policiers crient leur colère en famille à Evry

En vidéo

Les policiers crient leur colère en famille à Evry

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des policiers

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter