SNCF : bientôt des patrouilleurs "armés et en civil" à bord des trains

SOCIÉTÉ

SECURITE - Des patrouilleurs ou agents de sûreté en civil et armés vont circuler sur certains trains, a indiqué dimanche Guillaume Pepy, le président de la SNCF.

Guillaume Pépy les compare aux "sky marshals", ces agents armés qui voyagent incognito sur certaines lignes aériennes. De la même manière, des patrouilleurs armés, ou "train marshal" pour adapter ce terme américain au monde ferroviaire, vont pouvoir se mêler aux passagers dans les wagons de la SNCF, a annoncé dimanche le patron de l'entreprise publique.

"Nos agents de sûreté vont avoir le droit de circuler, armés et en civil, dans les trains, grâce à la loi Savary", entrée en vigueur mercredi", a expliqué Guillaume Pépy au cours du "Grand Rendez-vous" Europe1/Le Monde/iTélé.

"Le principe, c'est qu'on ne le voit pas"

"Ce patrouilleur" sera "habilité, entraîné à tirer", a précisé celui qui avait appelé à la mise en place d'un tel renforcement des mesures de sécurité au lendemain des attentats de novembre et après l'attaque du Thalys. La SNCF disposait précédemment d'agents qui pouvaient faire usage de leur arme, mais seulement en uniforme. Les nouveaux patrouilleurs, eux, seront en civil : "Le principe, c'est qu'on ne le voit pas".

Guillaume Pepy a par ailleurs confirmé que les portiques de sécurité de type aéroportuaire , dont le coût a fait polémique, seraient maintenus au départ et à l'arrivée du Thalys. "Les attentats, y compris l'attentat du Thalys nous ont tous bouleversés et les gares peuvent être une cible", a-t-il fait valoir.

EN SAVOIR + >>  Lutte anti-fraude : attention, la RATP part à la chasse aux resquilleurs

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter