Réforme de la SNCF : l'intersyndicale appelle à faire grève deux jours sur cinq à compter du 3 avril

Réforme de la SNCF : l'intersyndicale appelle à faire grève deux jours sur cinq à compter du 3 avril
SOCIÉTÉ

Toute L'info sur

Réforme de la SNCF : bras de fer entre le gouvernement et les syndicats

CHEMINOTS - Pour essayer de faire plier le gouvernement sur la réforme de la SNCF, l'intersyndicale a appelé ce jeudi à faire grève "deux jours sur cinq à compter du 3 avril" prochain, et promet un conflit "intensif, sur une très longue durée". "C'est une mauvaise nouvelle", a admis Guillaume Pépy, le patron de la SNCF, sur TF1.

Les Français doivent s'attendre à des perturbations sur le réseau ferroviaire à partir du 3 avril prochain. L'intersyndicale CGT, UNSA, CFDT, SUD a appelé ce jeudi à une grève de "deux jours sur cinq" à partir de cette date. Les syndicats se disent prêts à tenir sur la durée, et promettent un conflit "intensif" et "de très longue durée".

"Les organisations syndicales constatent que face à un gouvernement autoritaire il sera nécessaire d’être en capacité de tenir un conflit intensif sur une très longue durée. En conséquence, l’interfédérale a déterminé un calendrier de grève reconductible de deux jours sur cinq à compter des 3 et 4 avril 2018 et se réunira à nouveau le 21 mars pour en établir plus précisément l’appel" a déclaré sur LCI le secrétaire général de la CGT Cheminots Laurent Brun. Ce dernier a également précisé que la mobilisation prévue le 22 mars prochain avait été revue à la hausse, et qu'ils attendaient plus de 25.000 participants.

Pépy veut la liste des trains maintenus tous les soirs à 17H

Interrogé quelques minutes plus tard dans le 20H de TF1, Guillaume Pépy, le patron de la SNCF, estime que cette grève est "un peu décalée par rapport à la concertation". Il a aussi admis qu'il s'agissait d'une "mauvaise nouvelle pour les millions de Français qui prennent le train tous les jours". 

En vidéo

SNCF : pour Pépy, la "grève est un peu décalée"

Il a assuré que ses services seraient totalement "mobilisés" pour trouver des solutions alternatives (co-voiturage, bus, VTC...). Il a également évoqué la nécessité de connaître tous les jours à 17H la liste précise des trains qui vont circuler les jours de grève.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent