SNCF : la grève reconduite pour 24h, Valls et Hollande s'insurgent

SNCF : la grève reconduite pour 24h, Valls et Hollande s'insurgent

SOCIAL - A trois jours du Bac, le président Hollande est monté au créneau vendredi pour demander aux cheminots d'"arrêter" leur grève, un appel ignoré par les grévistes qui ont reconduit leur mouvement contre la réforme ferroviaire.

Le bout du tunnel est encore loin pour les usagers. La grève des cheminots contre le projet de réforme ferroviaire, à l'appel de la CGT et de SUD-Rail, a en effet été reconduite vendredi pour 24 heures par les cheminots.

"La reconduction est prononcée dans une large majorité pour 24 heures" et "jusqu'à lundi dans certains endroits", des ateliers techniques, selon Thierry Nier, porte-parole du premier syndicat à la SNCF. Jeudi soir, les deux syndicats avaient demandé aux cheminots de "poursuivre et amplifier le mouvement" lancé mardi soir.

"La balle est dans le camp du gouvernement"

Mais selon la SNCF, la mobilisation faiblit : la grève étant observée vendredi matin par 17,49% des personnels, en recul de 10 points par rapport au premier jour. Faux, assure les syndicat. Pour la CGT, ce taux annoncé "n'est pas sérieux", les assemblées générales ont été "fournies" vendredi, observe le syndicat. "Il ne peut pas y avoir 85% de salariés au travail, si peu de trains, des cars de substitution et des gares fermées", estime Thierry Nier selon qui "la balle est dans le camp du gouvernement." Or celui-ci semble prêt à engager le bras de fer avec les syndicats.

Le président François Hollande avait appelé dans la matinée à "arrêter" le conflit, mettant en garde contre des "conséquences dommageables" pour les épreuves du baccalauréat. Le Premier ministre Manuel Valls a estimé lui aussi qu'il n'y avait "aucune raison" que la grève se poursuive. Ce mouvement social "pénalise beaucoup nos concitoyens un peu partout", a-t-il estimé. "Il n'y a aucune raison que la grève se poursuive, le président de la République l'a rappelé il y a un instant, et je veux souligner encore une fois combien il est important que la discussion puisse avoir lieu dans un climat serein", a insisté Manuel Valls.

Lire aussi >> Grève SNCF : les prévisions de vendredi ligne par ligne

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 12.096 personnes hospitalisées dont 2191 en soins critiques

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.