Son nom ressemble à Al-Qaïda, elle ne peut entrer aux Etats-Unis

Son nom ressemble à Al-Qaïda, elle ne peut entrer aux Etats-Unis

DirectLCI
INTERDICTION - Aïda Alic, une Française qui voulait se rendre aux Etats-Unis, n'a pas eu le droit de prendre l'avion car, selon elle, son nom ressemble trop à celui du groupe terroriste Al-Qaïda.

Mariée il y a un an et demi, Aïda Alic devait s'envoler cette semaine pour les Etats-Unis avec son époux et ses enfants. L'occasion, enfin, de profiter de la cagnotte du mariage. Malheureusement pour elle, Aïda ne verra pas New York. Arrivée à l'aéroport de Genève, où elle devait prendre un vol de la compagnie Swiss, mercredi 23 avril, la jeune femme n'a pu embarquer, comme le rapporte Le Dauphiné Libéré . "On m'a dit qu'ils avaient reçu un appel de l'immigration américaine disant que j'étais blacklistée et que je ne pouvais pas monter à bord", a-t-elle raconté.

"On m'a déjà fait la remarque pour rigoler"

La compagnie n'a pas fourni d'explication au couple, mais en consultant les sites de l'administration américaine, la déduction a été vite faite. Alic Aïda, Al-Quaïda... "Mon nom peut être assimilé à un groupe terroriste. C'est arrivé qu'on me fasse la remarque pour rigoler", dit cette mère de famille, Française née à Zvornik, en Bosnie-Herzégovine.

L'histoire, aujourd'hui, la fait évidemment beaucoup moins rire. Au-delà des 2 700 euros de billets d'avion envolés - ce motif n'entre pas dans les critères de remboursement de la compagnie -, Aïda tient à avoir des explications. "Je ne veux pas en rester là, je veux comprendre. J'estime que c'est injuste", dit-elle. La jeune femme, domiciliée à La Motte-Servolex, en Savoie, affirme vouloir écrire dans ce but au Premier ministre, au président de la République et à l'administration américaine.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter