VIDÉO - "J'ai nagé avec des dauphins" : plus d'un Français sur dix ment à ses collègues sur ses week-ends

DirectLCI
PINOCCHIO - Avoir soi-disant travaillé pendant tout son temps libre, être allé faire du sport ou carrément avoir sauvé une vie... Une étude révèle que les Européens ont une fâcheuse tendance à mentir le lundi matin au bureau lorsqu'ils racontent leur week-end.

Mentir est un vilain défaut et pourtant nous ne sommes pas en reste ! Selon une étude réalisée par le site de voyages Lastminute, 11,2% des Français ont tendance à enjoliver la réalité lorsqu'on leur demande, pendant la pause-café du lundi matin, s'ils ont passé un bon week-end. Parmi les mensonges les plus fréquents, certains n'hésitent pas à inventer de toute pièce un départ en week-end (37%) ou à prétendre qu'ils ont travaillé tout le temps (17%). D'autres s'inventent des dîners entre amis ou assurent avoir pratiqué une activité sportive qui n'a pourtant eu lieu que dans leur tête (12%). 


Plus étonnant, 15% des Français interrogés ont raconté avoir nagé avec des dauphins, 9% auraient escaladé une montage et 7% éteint un incendie. Tout aussi inattendu, 6% auraient été figurants dans une émission de télévision et 5% auraient même sauvé une vie. 

La honte devant les collègues

Pourquoi ces mensonges ? Pour 25% des Français, c'est la peur de trouver ses week-ends nuls comparés aux collègues qui les a poussé à les inventer. Pour  20%, c'est une sorte de pudeur qui les pousse à faire appel à leur imagination car ils ne souhaitent pas que l'on sache qui ils sont vraiment. Enfin, pour 13% d'entre eux, c'est tout simplement la peur que les autres les jugent ennuyeux. 


Mais les Français ne sont pas les menteurs les plus acharnés. En effet, nos voisins Allemands détiennent la palme, ils sont près de 30% à s'inventer des week-ends fictifs, suivis de près par les Espagnols (21%) et les italiens (17%). 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter