Strasbourg : une association de riverains filme les "fêtards" et les dénonce sur Facebook

SOCIÉTÉ

VIE NOCTURNE – En colère contre le "silence des élus" face au tapage nocturne à Strasbourg, l'association Calme Gutenberg a décidé de passer à la vitesse supérieure. Et filme les fêtards éméchés avant de diffuser les vidéos sur Facebook.

La délation pour susciter des réactions. Depuis quelques mois, l'association de riverains  Calme Gutenberg , qui couvre plusieurs quartiers de Strasbourg, s'est donné pour objectif de dénoncer les abus des fêtards afin d'alerter les élus locaux. Une démarche plutôt radicale : des membres de l'association filment les clients de bars ou de discothèques avant de diffuser les images sur Facebook et sur Youtube.

Porter atteinte à la vie privée des individus a beau être passible d'un an d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende dans le Code pénal , l'association assure à metronews "être dans les règles". "Nous floutons tous les individus. Notre but n'est pas de montrer des visages mais d'alerter les élus pour prouver que la vie nocturne est insupportable pour de nombreux riverains", nous explique Steve Vincent, secrétaire général de l'association. Pourtant, une vidéo postée le 16 juillet sur le Facebook de Calme Gutenberg dévoile de nombreux visages reconnaissables.

"Filmer des gamines ivres sans leur porter secours"

"Nous continuons car les élus ne nous écoutent pas", déplore Steve Vincent qui voudrait que les terrasses des bars "ferment à 22h30". Pourquoi ne pas simplement solliciter l'aide de la police pour faire cesser les tapages nocturnes ? "Nous le faisons sans cesse mais cela n'arrange rien. Je me pose alors une question : quelles sont les consignes politiques données à la police municipale ?".

La démarche est en tout cas loin de faire l'unanimité. Plusieurs faux comptes Facebook s'en prennent à cette association, relève Rue89 Strasbourg , et les altercations entre noctambules et riverains sont de plus en plus courantes. "Que l’on ait du mal avec le bruit, ça, je le comprends tout à fait. (...) Ce que je ne supporte pas, ce sont leurs méthodes, c’est ça qui m’a révolté (...) : filmer des gamines ivres sans leur porter secours (la vidéo a depuis été supprimée, ndlr), je trouve ça ridicule", dénonce par exemple Laurent,  administrateur de la page parodique Du Calme Gutenberg.

Même les élus semblent sceptiques face à ces pratiques. Pour Mathieu Cahn, adjoint au maire de Strasbourg en charge de l’animation interrogé par France Info , le tapage nocturne doit être sanctionné, mais il ne faut pas pour autant chasser les bars du centre-ville : “Je suis convaincu que les avoir dans la ville, ça contribue à la sécurité des biens et des personnes. Ces bars sont accessibles en transports en commun. Et je préfère quelques nuisances sonores nocturnes plutôt que des morts sur les routes parce que les boîtes sont situées à l’extérieur de Strasbourg”.

A LIRE AUSSI >> Jeunes organisateurs de soirées, ils veulent faire "bouger Paris la nuit"

Lire et commenter