Suicide de Krisztina Rády, l'ex-femme de Bertrand Cantat : l'enquête relancée ?

AUDITION - Selon le JDD, l'ex-avocate Yaël Mellul a été entendue le 23 mai par la police à propos des circonstances du suicide en 2010 de Krisztina Rády, l'ex-épouse du chanteur. L'avocate appelle les proches de Bertrand Cantat à "libérer" leur parole.

Bertrand Cantat avait été mis hors de cause dans le suicide de son ex-épouse Krisztina Rády en 2010. Depuis la fin de l'année dernière, pourtant, des témoignages ainsi que l'action de l'ex-avocate et militante féministe Yaël Mellul ont fait naître de nouveaux soupçons de comportement violent du chanteur à l'encontre de son ex-femme. 


Après avoir dénoncé en janvier, auprès du parquet de Bordeaux, le rôle qu'auraient joué des violences et pressions psychologiques présumées, la présidente de l'association Femme & Libre a indiqué au JDD avoir été entendue le 23 mai dans le cadre de cette enquête. "Durant quatre heures et demie, les enquêteurs m'ont interrogée sur les éléments dont j'avais connaissance", a-t-elle précisé. A l'issue de l'audition, elle a porté plainte contre le meurtrier de Marie Trintignant pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner". 


Interrogée sur TF1 dimanche, l'ex-avocate a confirmé ses propos, indiquant "qu'une enquête préliminaire a été ouverte sur les causes de la mort" de Krisztina Rády.

En vidéo

Affaire Rady : Yael Mellul veut faire condamner Bertrand Cantat

"Libérer la parole"

Yaël Mellul, qui avait défendu Krisztina Rády, indique avoir été questionnée sur ce qui pourrait conduire les anciens membres du groupe Noir Désir à changer la version qu'ils avaient donnée à l'ouverture de l'enquête. "J'ai expliqué que, dans un contexte de libération de la parole le moment était aussi venu pour eux de libérer leur conscience", indique-t-elle. 


Fin 2017, un ex-membre de Noir Désir avait témoigné sous couvert d'anonymat dans Le Point, racontant que Bertrand Cantat s'en était pris physiquement à son ex-femme en 1989. Cette dernière aurait par la suite demandé aux musiciens du groupe de se taire sur les agressions qu'elle aurait subies. 

Une enquête parue dès 2013 avait révélé un message téléphonique laissé à ses parents par l'ancienne compagne de Bertrand Cantat. Dans ce message glaçant, la jeune femme en détresse évoquait des violences physiques et témoignait ainsi : "On ne peut s'en sortir saine et sauve, et cet état psychique n'est pas non plus propice pour bâtir une relation de couple".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Bertrand Cantat, l’impossible retour ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter