Suppression des notes jusqu'en 6ème : le gouvernement pose son veto

Suppression des notes jusqu'en 6ème : le gouvernement pose son veto

EDUCATION - L'entourage de la ministre Najat Vallaud-Belkacem a indiqué ce vendredi que la suppression des notes avant le 6ème ne serait pas envisagée, contrairement aux recommandations d'un rapport. Des arbitrages sont annoncés pour avril en ce qui concerne les autres préconisations.

Supprimer les notes jusqu'en 6ème ? Najat Vallaud-Belkacem ne suivra pas la recommandation du jury de la Conférence nationale sur l'évaluation des élèves préconisant de supprimer les notes chiffrées jusqu'en 6e, a-t-on appris vendredi 13 février auprès de son entourage.

L'ensemble des recommandations du jury doivent officiellement être remises et dévoilées en début d'après-midi. La ministre de l'Education nationale et le président de la République ont toujours dit qu'"une suppression des notes chiffrées n'était pas à l'ordre du jour", a-t-on fait valoir rue de Grenelle, précisant que l'objectif était d'aboutir à une évaluation "plus fine, plus exigeante" mais qui "ne décourage pas" les élèves.

Le jury a promis la recherche d'un "juste milieu"

La conférence sur l'évaluation des élèves organisée les 11 et 12 décembre , avec des témoignages d'experts et enseignants innovants, était une initiative lancée par le prédécesseur de Mme Vallaud-Belkacem, Benoît Hamon, dans le sillage de la loi sur la refondation de l'école de Vincent Peillon qui prône une "évaluation bienveillante". Le jury de la conférence, composé pour moitié d'usagers de l'éducation et pour moitié de professionnels, ne retiendra pas toutefois l'expression "bienveillante", a prévenu son président, le physicien Etienne Klein.

"Pour des raisons qui nous dépassent, elle est devenue aux yeux du public" synonyme de "perte d'exigence", a-t-il expliqué, face à des critiques accusant le ministère de vouloir "casser le thermomètre". Il a promis la recherche d'un "juste milieu", entre des mesures "trop révolutionnaires" et des mesures "trop dans le droit fil de ce qui existe". Le jury devrait recommander que, pendant leur formation, les enseignants soient sensibilisés aux biais dans l'évaluation démontrés par la recherche.

Sept recommandations pour réformer l'évaluation des élèves

Outre la suppression des notes jusqu’en 6ème, le rapport remis vendredi 13 février à la ministre de l’Education nationale préconise six autres pistes de réforme, listées par Le Monde, pour améliorer l’évaluation des élèves. Et notamment, une validation du brevet des collèges sur deux ans avec un projet personnel pluridisciplinaire à présenter à l’oral en classe de 4ème, un second en classe de 3ème, une épreuve orale de langue et une seule épreuve écrite regroupant différentes matières.

Par ailleurs, une des recommandations propose d’améliorer la formation et l’accompagnement des professeurs en ce qui concerne les outils d’évaluation : faire comprendre que la note est souvent biaisée. Enfin, les rapporteurs invitent à améliorer le travail de communication et d’information auprès des familles, et à prendre en compte d’autres facteurs que la note pour l’orientation en classe de 3ème. De son côté, Najat Vallaud-Belkacem ne tranchera qu'au printemps prochain.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Sous-marins australiens : Paris et Washington se renvoient la balle

EN DIRECT - Covid-19 : avec 22 millions d'injections en un jour, l'Inde bat un record de vaccination

Pourquoi la disparition d'al-Sahraoui est un "gros coup" porté au groupe État islamique au Grand Sahara

#Anti2010 : que cache ce hashtag qui cible des élèves de 6e depuis la rentrée ?

EN DIRECT – "Danse avec les stars" : Bilal Hassani éblouit le jury, Lââm éliminée

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.