"On apprend aux enfants à égorger leurs peluches" : le poignant récit de Laura, repentie de Daech

"On apprend aux enfants à égorger leurs peluches" : le poignant récit de Laura, repentie de Daech

REPENTIE - Au coeur de Daesh est le récit d’une jeune musulmane Belge qui a vécu plusieurs mois en Syrie. Au micro de RTL ce jeudi, son auteur, Laura Passoni, a raconté son histoire. Comment on l'a approchée sur Internet avec des promesses d'une vie meilleure, puis la désillusion, une fois arrivée sur place, où elle était traitée "comme une esclave".

Elle voulait être infirmière et trouver un mari fidèle. Laura Passoni, une jeune Belge aujourd’hui âgée de 30 ans, est partie en Syrie au printemps 2014. Dépressive à l’issue de la séparation d’avec le père de son fils, elle a le sentiment qu’elle sera plus "utile" là-bas. Dans sa tête à l’époque, les combattants de Daech sont "des héros" et non des terroristes. 

Invitée sur RTL ce jeudi, elle raconte avoir été recruté sur Internet. "Le recruteur m'a vendu du rêve on va dire, le rêve de pouvoir aider le peuple Syrien, d'être infirmière, d'être utile en fait. [...] On m'a vendu que l'état islamique c'était des héros parce qu'ils aidaient le peuple syrien, donc pour moi c'était des gens qui avaient tout quitté pour aider ces peuples". 

A son arrivée, c'est le désillusion. "On était traité comme des esclaves, on n'a pas le droit à la parole, on ne peut pas sortir, nous sommes juste là pour procréer, rien d’autre". Et naturellement, il n’est nullement question de pouvoir décider avec qui elle partage sa vie. "Quand nos maris meurent, on est marié automatiquement (avec un autre, ndlr). On n’a pas le choix de dire non", assure la jeune femme, originaire de Charleroi.

Aux filles qui veulent partir, qu’elles ne fassent pas la même erreur que moi- Laura Passoni

Si Laura a tout tenté pour fuir la Syrie, c’était avant tout pour sauver son fils de 4 ans, avec qui elle était partie. Dans son livre Au coeur de Daesh (éd. la Boîte à Pandore), elle narre notamment qu'on apprend aux enfants à égorger leurs ours en peluche pour se "familiariser" à la violence. "C'est ce qu'ils font avec les enfants, ils veulent les familiariser avec cette vie là-bas. "J’ai tout fait pour essayer de le protéger. [...] Je ne voulais pas qu’il soit comme eux, qu’il soit un terroriste. Je ne voulais pas le perdre". 

Pour s'échapper, elle reprend contact avec sa famille : "Très vite, j’ai ouvert les yeux et j’ai demandé de l’aide à mes parents pour qu’ils viennent me chercher", explique la jeune femme. Finalement, elle parvient, neuf mois après son arrivée,  à prendre un vol pour la Turquie puis un suivant pour la Belgique. A son retour, elle est arrêtée, jugée puis condamnée à 3 ans de prison avec sursis. 

A présent, elle ne tient pas seulement se reconstruire, elle veut aussi faire passer un message à toutes les musulmanes qui seraient tentées de partir en Syrie. "Aux filles qui veulent partir, qu’elles ne fassent pas la même erreur que moi. Il y en a beaucoup qui sont là-bas, qui veulent revenir mais qui n'y arrivent pas", déclare Laura, qui dit avoir retrouvée un "islam apaisé".

VIDEO. "On demandait aux enfants d’égorger leur nounours" : une repentie de Daech se confie

En vidéo

"On demandait aux enfants d’égorger leur nounours" : une repentie de Daech se confie

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a essayé de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : 600.000 personnes vaccinées en 24h en France, un nouveau record

"Vous lui avez volé sa vie" : la famille d'Arthur Noyer interpelle Nordahl Lelandais

Procès de Nordahl Lelandais : "Si j’avais accepté sa demande, peut être qu’on aurait évité un drame"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.