Déconfinement : les salariés ne veulent pas dire adieu au télétravail

Déconfinement : les salariés ne veulent pas dire adieu au télétravail

SONDAGE - A quinze jours d'une évolution prévue des règles en la matière, les salariés redoutent le retour au bureau et veulent télétravailler à la carte, révèle le 7e baromètre d'OpinionWay.

Après plus d'un an à vivre au rythme du télétravail, comment les salariés abordent-ils le retour au bureau ? Avec impatience parfois, la période qui vient de s'écouler ayant été synonyme d'enfermement pour certains. Avec appréhension pour d'autres, encore plus nombreux, qui ne comptent pas faire une croix du jour au lendemain sur ces nouvelles conditions de travail qu'ils ont bien apprivoisées. 

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

C'est en substance, la conclusion du 7e baromètre d'OpinionWay pour le cabinet Empreinte humaine relayée ce mercredi par Le Parisien, à quinze jours d'une évolution attendue des règles du télétravail.

Télétravail à la carte

Dans le détail, 74 % des télétravailleurs interrogés disent ne pas vouloir remettre les pieds au bureau comme avant la crise sanitaire tandis qu'un sur deux l'affirme aussi sur l’ensemble des salariés. Pour autant, la majorité des salariés (entre 60 % et 70 %) estime que ce retour est nécessaire pour la cohésion d’équipe, le souhait de rester en télétravail à 100 % restant lui minoritaire. 

Si nombre d'entre eux attendent de leur entreprise un changement dans le management et l'organisation du travail, le télétravail à la carte, à raison d'un à trois jours par semaine, apparait pour 8 salariés sur 10 comme le compromis idéal.

Lire aussi

Depuis le début de la crise sanitaire,  le recours au télétravail a fluctué alors qu'une étude de l'Institut Pasteur réalisée en mars 2021 a montré que les contaminations au travail représentent 15% des cas identifiés de Covid-19. A plusieurs reprises, le ministère du Travail a rappelé les entreprises à l'ordre. Pour rappel, depuis fin octobre 2020, le protocole national en entreprise prévoit que, pour les salariés qui peuvent effectuer l'ensemble de leurs tâches à distance, "le temps de travail effectué en télétravail est porté à 100%". Depuis janvier, s'est ajoutée une "soupape" avec la possibilité de revenir un jour par semaine.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.