Tempête "Carmen" : "On va avoir des vagues de plus de 7 mètres sur le littoral atlantique"

DirectLCI
INTERVIEW - Le phénomène "Carmen" est attendu sur la façade atlantique et les côtes de la Manche, ce 1er janvier. Des rafales de vents pourraient atteindre les 130km/h localement sur le littoral et 110km/h, à l'intérieur des terres. Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo France en dit plus à LCI.

C'est la tempête de ce début d'année. "Carmen", le phénomène météorologique que surveille les prévisionnistes depuis quelques jours maintenant, devrait frapper nos côtes dès ce lundi 1er janvier au matin. Elle sévira sur la Bretagne et les côtes des pays de Loire dans un premier temps puis devrait se propager sur une bonne partie de la moitié ouest du Pays. 

Des vents allant jusqu'à 130km/h attendus sur le littoral

La tempête va aborder la France par l'ouest en fin de nuit puis elle va se développer entre les côtes de la Manche et le nord de la Nouvelle-Aquitaine, avant de se décaler vers l'intérieur des terres et glisser vers les régions de l'Est en fin de journée. Des rafales de vent pouvant atteindre jusqu'à 130 km/h et de fortes vagues sont attendues sur la façade atlantique et les côtes de la Manche. La façade atlantique sera la plus exposée aux vents tempêtueux. Sur l'ïle de France, des bourrasques de 90km/h souffleront. 

Des risques de vague- submersion

En comparaison aux tempêtes Bruno et Ana, qui ont touché le pays en décembre, Carmen est marquée par "un phénomène aggravant : les coefficients de marée qui sont très élevés, au-delà de 90. Ce qui signifie que des vagues allant 7 à 8 m frapperont le littoral. Prudence, donc. 


"Dans la nuit du 1er au 2 janvier, ce sera vers la Corse, ainsi que la Côte d'Azur et les Alpes que les vents seront tempêtueux", indique Etienne Kapikian. S'il peut paraître inquiétant, ce phénomène n'est pourtant pas exceptionnel. Chaque année, la France connaît entre deux et cinq tempêtes hivernales. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter