Tempête Carmen : la France sera balayée par des vents violents pour le 1er de l'An

DirectLCI
INTEMPÉRIES - Alors que le vent souffle déjà très fort depuis vendredi sur les côtes bretonnes - un homme y a d'ailleurs été gravement blessé - la tempête Carmen va progressivement s'installer sur la France durant ce week-end du Nouvel An. Un pic est annoncé, notamment sur la façade Atlantique, pour lundi 1er janvier.

Les premières heures de 2018 seront agitées. Températures plutôt douces, vents violents et des précipitations fortes : c'est ce qui nous promet Météo France pour ce week-end du Nouvel an. La tempête fraîchement baptisée "Carmen" arrive donc sur le pays et va balayer la France le lundi 1er janvier avec des vents très violents, notamment sur la façade Atlantique. 


Depuis vendredi, déjà, les côtes bretonnes sont balayées par des bourrasques allant de 90 à 100 km/h. Un événement venteux très localisé, sur les communes finistériennes de Cléder et Sibiril, a d'ailleurs fait de nombreux dégâts matériels et blessé gravement un homme de 60 ans : il a été heurté par un trampoline qui s'était envolé avec le vent, selon les pompiers, qui l'ont pris en charge et transporté à l'hôpital de Brest.

La préfecture de Bretagne a appelé à la vigilance à partir de samedi sur les côtes de la Manche sur son compte Twitter, et des animations du Nouvel an, notamment des baignades, ont déjà été annulées dans la région en raison des conditions météo.


Surtout, ces fortes rafales de vent vont s'étendre sur l'ensemble du pays lundi 1er janvier, avec l'arrivée désormais confirmée de la tempête Carmen sur la France. Les rafales pourront atteindre les 100km/h dans les terres, et dépasser les 120 km/h du sud de la Bretagne à l'estuaire de la Gironde. L'organisme de prévision évoque ainsi "des vents tempétueux" et met en garde contre des risques de vagues-submersion au moment de la pleine mer sur toute la façade Atlantique.

La tempête "va aborder la France par l'ouest en fin de nuit (de dimanche à lundi), se développer entre les côtes de la Manche et le nord de la Nouvelle-Aquitaine, avant de se décaler vers l'intérieur des terres et glisser vers les régions de l'Est en fin de journée", a précisé à l'AFP le prévisionniste Sébastien Léas.


Par rapport aux autres tempêtes, Bruno et Ana, qui ont touché le pays en décembre, Carmen est marquée par "un phénomène aggravant pour le littoral: les coefficients de marée qui sont très élevés, au-delà de 90", a ajouté le prévisionniste. "Cela va générer des fortes vagues, des risques de submersion sur toute la façade atlantique, possiblement également sur les côtes de la Manche", a-t-il décrit.


Météo-France devrait communiquer dimanche les départements éventuellement placés en vigilance orange, une fois connus avec plus de précisions les endroits les plus touchés.La prudence est donc de mise, si vous devez sortir de chez vous et circuler.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter