Tempête Qumaira : le Finistère de nouveau en première ligne

Tempête Qumaira : le Finistère de nouveau en première ligne

Société
DirectLCI
TEMPETE – En prévision du passage de la tempête hivernale Qumaira dans la nuit de jeudi à vendredi, Météo France a placé une trentaine de départements en vigilance orange. Les risques d'inondations sont particulièrement élevés dans le Finistère placé, quant à lui, en alerte rouge.

Le tiers nord-ouest du pays s'attend à être secoué dans la nuit de jeudi à vendredi. Après Petra, une nouvelle tempête hivernale surnommée Qumaira a entraîné le placement en vigilance orange d'une trentaine de départements à partir de jeudi matin et jusqu'à vendredi, début d'après-midi. Des vents violents, des pluies et des vagues-submersion sont ainsi attendus sur une vaste zone s’étendant au-delà d'une ligne reliant la Charente-Maritime aux Ardennes, comprenant notamment la région parisienne. Le Finistère, particulièrement vulnérable en raison des graves intempéries subies ces dernières semaines, a quant à lui été placé en alerte rouge.

Dans ce département, la vigilance était particulièrement grande en début de soirée du côté de Morlaix, Quimperlé, Châteaulin et Quimper, où "des niveaux de crues équivalents à ceux de décembre étaient attendus", selon la sous-préfecture de Brest interrogée par metronews. Jeudi après-midi, des mesures de restriction de circulation ont été prises alors que les niveaux du Queffleuth et du Jarlot à Morlaix, ainsi que la Laïta à Quimperlé, montaient progressivement.

Des rafales jusqu'à 30 km/h

Si cette fois-ci, "la montée des eaux n'est pas impactée par le niveau des marées, soulignait en fin de journée la sous-préfecture. Les fortes précipitations vont gonfler les cours d'eau avec des sols déjà gorgés d'eau". Plus de 50 mm de pluies sont en effet attendus en moins de 12 heures dans le département. Dans ces conditions, les moyens de surveillance, assurée par la sécurité civile, ont été renforcés pour la nuit alors que le point critique des crues est prévu en début de matinée, à l'heure où le coeur de la tempête Qumaira s'apprêtera à quitter le territoire, après être passé sur la Marne et les Ardennes. Entre-temps, d'importantes précipitations et des vents violents, pouvant souffler jusqu'à 130 km/h, balaieront les départements au nord de la Seine.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter