Tempête Zeus : un blessé en Corse, 120.000 foyers toujours privés d'électricité sur le continent

Société
DirectLCI
BILAN - La tempête Zeus, qui a durement frappé la France lundi, s'est éloignée cette nuit vers la Mer adriatique. Si Météo-France a levé sa vigilance dans tous les départements qui étaient concernés, 120.000 foyers sont toujours privés d'électricité.

La tempête Zeus, qui a traversé la France lundi, faisant deux victimes et de nombreux dégâts, s'est éloignée dans la nuit vers la Mer adriatique. Lundi en début de soirée, à Ajaccio, un homme de 77 ans a également été sérieusement blessé par une tôle arrachée par le vent. Opéré dans la soirée, il a été touché à la carotide et à la tempe, relate France Bleu RCFM.   


Les vents - qui ont atteint des records avec notamment 193 km/h au Camaret sur Mer -, ont progressivement diminué sur le pourtour méditerranéen, incitant Météo France à lever totalement en milieu de matinée sa vigilance orange pour les derniers départements qui étaient concernés. 


Malgré ce retour du calme, la météo s'annonce instable sur une bonne partie du pays ce mardi, avec l'arrivée d'une nouvelle perturbation par la façade ouest.

Les équipes d'Enedis à pied d'oeuvre

Concernant les dégâts, de nombreux foyers restent privés d'électricité ce mardi. En milieu de matinée, ils étaient encore 120.000, principalement en Auvergne Rhône-Alpes (41.000), Bretagne (40.000) et Nouvelle Aquitaine (26.500). Un chiffre qui devrait diminuer dans les heures qui viennent, les équipes d'Enedis continuant leurs interventions.


Interrogé sur LCI mardi matin, Robin Devogelaere, le directeur de la communication d'Enedis, prévoit un retour complet à la normale d'ici 48 heures au plus tard. 

En vidéo

Tempête Zeus : Enedis prévoit un retour à la normale d'ici 48 heures

En vidéo

Tempête Zeus : les images des dégâts

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter