Terrorisme : de nouvelles lois verront-elles le jour ?

Terrorisme : de nouvelles lois verront-elles le jour ?

SANCTIONS – Alors qu'un chef religieux d'Al-Qaïda menace la France de "nouvelles attaques" dans une vidéo ce vendredi, la question du renforcement de l'arsenal antiterroriste fait débat.

La tuerie de Charlie Hebdo donnera-t-elle naissance à de nouvelles lois antiterroristes ? À plusieurs reprises au cours de la journée de vendredi, le Premier ministre, Manuel Valls, a en tout cas déclaré “qu'il sera sans doute nécessaire de prendre de nouvelles mesures”pour répondre à la "menace" terroriste dans le pays. Le chef du gouvernement a également détaillé au “Journal de 20 heures” de TF1 qu’il faudrait “travailler à de nouveaux dispositifs pour être encore plus efficaces”. “Il est légitime que l’on se pose des questions sur notre propre arsenal”, conclut-il.

EN SAVOIR +
>> EN PHOTOS – Toulouse, Orléans, Nice... Des rassemblements monstres à travers la France

“Ce n'était pas des réseaux dormants”

Des propos qui interviennent à l'issue de trois jours d'actions terroristes à la rédaction de Charlie Hebdo, à Montrouge puis dans un supermarché cacher de la porte de Vincennes. Et qui font écho aux craintes des spécialistes : “Ce n'était pas des réseaux dormants, ils étaient vivants, connus et identifiés”, précise ainsi le criminologue spécialiste des questions terroristes Alain Bauer au Parisien ce samedi.

EN SAVOIR + >> Un responsable d'Al-Qaïda menace la France de nouvelles attaques

Pour lui, “le Premier ministre a eu raison de dire que le moment était sans doute venu de procéder à des améliorations. Il faut faire un vrai retour d'expérience, comme la police de New York l'a fait après les attentats du 11 septembre 2001”. Il ajoute qu'il faut penser “au suivi de ceux qui sortent de prison, à l'analyse des vieilles filières, ou à la façon dont on gère des personnes dont les dossiers font plusieurs kilos”.

Mais avant même que toute décision politique ne soit prise, certains affichent leur scepticisme. La présidente centriste de la commission d'enquête du Sénat sur l'organisation et les moyens de lutte contre les réseaux djihadistes en France et en Europe, Nathalie Goulet, a plaidé samedi pour qu'il n'y ait pas de “loi nouvelle” sur la sécurité après les attentats qui ont endeuillé la France : “Pas de loi nouvelle: appliquons celles qui ont déjà été votées et donnons des moyens à nos forces de sécurité !”, a déclaré la sénatrice (UDI-UC) de l'Orne dans un mail à l'AFP. Selon Nathalie Goulet, “nous nous réveillons ce matin avec la gueule de bois” et “c'est pour la République le temps de tous les dangers”. “Nous allons assister à des surenchères sécuritaires”, prédit-elle.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - 100.000 morts du Covid : "Nous n’oublierons aucun visage, aucun nom", promet Emmanuel Macron

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

Avec 100.000 morts du Covid, où la France se situe-t-elle dans le monde ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Lire et commenter